guerre en Ukraine - Les bijoux de Louis Vuitton provoquent un scandale

Publié

guerre en UkraineLes bijoux de Louis Vuitton provoquent un scandale

La marque de luxe Louis Vuitton est vivement critiquée pour sa nouvelle collection de bijoux. Les petites chaînes et les bagues rappelleraient le symbole Z qui orne les véhicules de l’armée russe.

par
Gloria Karthan
Le design de ce bracelet fait réagir sur les réseaux sociaux.

Le design de ce bracelet fait réagir sur les réseaux sociaux.

Louis Vuitton

«Vous êtes fous?» «Honte à vous!» et «Vous ne regardez pas les infos?» s’indignent les followers de Louis Vuitton sous les derniers posts de la marque de luxe française. Sur les photos et les vidéos, on peut voir la dernière campagne de bijoux de la marque, pour laquelle l’actrice suédoise Alicia Vikander et le musicien Kid Cudi, entre autres, ont été engagés comme égéries.

«Arrêtez cette campagne»

Ce qui énerve les followers? Les initiales iconiques LV du logo qui ornent les bijoux sont disposées en forme de Z. Et la lettre Z figure actuellement comme signe militaire sur les chars et les véhicules de l’armée russe en Ukraine et elle est également utilisée, sous une forme modifiée, comme symbole de soutien et de propagande en faveur de la guerre. Selon les internautes, le moment est définitivement mal choisi pour promouvoir la lettre Z sous forme de bijoux de luxe étincelants.

«Veuillez supprimer les posts et mettre fin à cette campagne - par respect pour le peuple ukrainien», commente quelqu’un. «Virez les employés qui s’en occupent. Vous pourrez ensuite faire don de leurs salaires directement à l’Ukraine», écrit une utilisatrice. Et une autre répond à Louis Vuitton sur Twitter: «En tant qu’Ukrainienne, je demande des explications et des excuses».

«Les gens s’offusquent de tout aujourd’hui»

Mais tout le monde ne trouve pas la campagne ratée. Certains n’y voient même pas un commentaire politique. Cette utilisatrice prend la défense de la maison de mode de luxe française et trouve ironique: «J’aime que les gens ne comprennent pas que cela représente un pouls et non un Z». Après tout, c’est ce que la marque écrit sur son site web. «Aujourd’hui, les gens voient vraiment dans tout ce qui peut les énerver».

Et cette utilisatrice de Twitter ne veut pas non plus prêter de mauvaises intentions à Louis Vuitton: «J’aimerais bien pouvoir me l’offrir. Je préférerais avoir un noir. Maintenant que je lis tous les commentaires, je vais certainement avoir des réactions négatives. Je ne m’y connais pas beaucoup en politique, mais je suis sûre qu’il ne s’agit pas d’un soutien délibéré à la Russie».

Pas de réaction de Louis Vuitton

La maison de mode de luxe n’a pas encore réagi à la vague d’indignation que son nouvel accessoire a déclenchée. La marque appartient au conglomérat de luxe français LVMH, qui a déjà manifesté son soutien à l’Ukraine en mars et a fermé - du moins temporairement - ses 124 points de vente en Russie.

Ton opinion

62 commentaires