Echange des monnaies – Les billets en francs au paradis des devises

Publié

Échange des monnaiesLes billets en francs au paradis des devises

La dernière heure de l'échange des francs contre des euros a bientôt sonné: dans trois mois, les Français ne pourront plus convertir leurs billets. La France rejoindra le Luxembourg dans l’ère du tout-Euro.

Après le Luxembourg, la France perdra aussi ses billets.

Après le Luxembourg, la France perdra aussi ses billets.

AFP

Le 17 février prochain au plus tard, soit dix ans jour pour jour après la fin du cours légal du franc, la dernière gamme de coupures encore admises à l'échange devra atteindre les caisses de la Banque de France pour pouvoir être convertie en monnaie européenne. Les Français sont appelés à se rendre dans les succursales de la banque centrale ou auprès de l'Institut d'émission des départements d'Outre-Mer. Cette dernière vague de retrait de la circulation concerne les billets Pierre et Marie Curie (500 francs), Gustave Eiffel (200 francs), Cézanne (100 francs), Saint-Exupéry (50 francs) et Debussy (20 francs). Autant de visages connus qui partiront dans les coffres de la Banque de France, en contrepartie d'euros bienvenus pour mettre un peu de beurre dans les épinards. En 2010, le montant des billets en francs encore en circulation s'élevait à près de 602 millions d'euros, soit près de 4 milliards de francs, selon l'institution.

Le sort des pièces en francs est scellé depuis le 17 février 2005, date de la fin de leur convertibilité en euro. Idem pour les autres billets, au panthéon desquels figurent le Pascal (500 francs), créé en 1968 et retiré définitivement en 2007 ou encore le Montesquieu (200 francs) et le Delacroix (100 francs), qui ont tiré leur révérence respectivement en 2008 et 2009. Au Luxembourg, les pièces et les billets en Francs luxembourgeois ont définitivement disparu le 31 décembre 2004. Une fois que les coupures auront perdu toute valeur, certaines en auront encore pour les collectionneurs.

D'autres pays de la zone euro ne connaissent pas ce changement: en Allemagne, en Belgique ou en Irlande, l'échange en euros des billets en monnaie nationale n'est pas limité dans le temps. Si l’Allemagne ne connaît pas non plus de date limite pour la convertibilité de ses pièces, la Belgique a vu disparaitre ses pièces de Francs belges, le 31 décembre 2004. Dans le reste de l’Europe, certaines devises auront la vie longue. Le florin néerlandais, version billets, se maintiendra jusqu’au 1er janvier 2032. Les billets d’escudo portugais, au 28 février 2022.

JV/L'essentiel Online avec AFP

Ton opinion