Tabac – Les buralistes frontaliers ont reçu 1,1 milliard

Publié

TabacLes buralistes frontaliers ont reçu 1,1 milliard

En sept ans, la France a massivement soutenu le maintien des débitants de tabac situés aux frontières.

En six ans, 5 000 buralistes ont cessé leur activité en France. Mais la rémunération des autres a progressé de 46 % depuis 2002. (AFP)

En six ans, 5 000 buralistes ont cessé leur activité en France. Mais la rémunération des autres a progressé de 46 % depuis 2002. (AFP)

Depuis 2003, les buralistes français ont reçu plus de 1,1milliard d’euros d’aides. Ce afin de compenser les achats transfrontaliers qui ont explosé en 2004 après les fortes hausses de prix dans l'Hexagone. Ce bilan vient d'être dressé dans une note visant à contrebalancer les déclarations des buralistes contre la proposition de supprimer les restrictions d’achat de tabac à l’étranger.

À la demande de Bruxelles, le gouvernement de Nicolas Sarkozy voulait supprimer la limite d’achat de cigarettes à l’étranger à cinq cartouches et la remplacer par la notion, plus floue, de «consommation personnelle». Les buralistes avaient immédiatement protesté contre cette mesure.

Dans le bilan adressé aux parlementaires, le ministère du Budget rappelle les deux contrats d’avenir, signés avec la profession (2004-2007 et 2008-2011) et qui visaient à compenser la baisse des achats de cigarettes chez les buralistes frontaliers.

De fortes augmentations de taxes, décidées au nom de la politique de santé publique, avaient conduit à une augmentation du prix des cigarettes de 40%. De nombreux fumeurs étaient alors allés s’approvisionner au Luxembourg, en Belgique, en Espagne ou en Allemagne où les cigarettes étaient vendues jusqu’à 30% moins chères.

Ton opinion