Crash en Argentine – «Les cadavres sont calcinés»

Publié

Crash en Argentine«Les cadavres sont calcinés»

Les rescapés de l'équipe de «Dropped» sont entendus par le juge chargé de l'enquête à partir de ce jeudi, alors que les légistes peinent à identifier les corps.

Atmosphere during a tribute to the three French champions, Florence Arthaud, Camille Muffat and Alexis Vastine killed in a helicopter crash during the taping in La Rioja region, Argentina of reality TV show 'Dropped', held at the INSEP headquarters in Paris, France on March 11, 2015. Photo by ABACAPRESS.COM

Reporters / Abaca

Atmosphere during a tribute to the three French champions, Florence Arthaud, Camille Muffat and Alexis Vastine killed in a helicopter crash during the taping in La Rioja region, Argentina of reality TV show 'Dropped', held at the INSEP headquarters in Paris, France on March 11, 2015. Photo by ABACAPRESS.COM

Reporters / Abaca

Orban Thierry

Cinq gendarmes français se rendent ce jeudi en Argentine pour participer à l'enquête sur l'accident d'hélicoptères lors du tournage de l'émission «Dropped» qui a coûté la vie à dix personnes, dont trois stars du sport français. Des experts aéronautiques français du Bureau enquête analyse (BEA), du motoriste Turbomeca et d'Eurocopter, arrivés mercredi soir, menaient parallèlement des investigations.

«On va travailler sur les deux machines, regarder les pièces, les dommages qu'on peut constater (...), regarder également les informations que nos collègues ont pu collecter, témoignages, films, etc», a expliqué Thierry Loo, l'un des spécialistes du BEA, sur Europe 1. Pour beaucoup d'experts aéronautiques, une erreur de pilotage serait à l'origine du drame. Les deux hélicoptères, des Écureuils de facture récente (2010), volaient à proximité à faible altitude.

«Un accident aussi con et tragique qu'un autre»

De son côté, le juge fédéral argentin Daniel Herrera, saisi de l'affaire mercredi, devait commencer jeudi à «entendre les témoins français qui participaient au tournage, je ne sais pas encore combien de personnes», a-t-il annoncé. «J'ai envie d'apporter mon témoignage pour l'enquête et basta. Envie de rentrer. Et j'ai envie d'aller voir les parents de Camille» Muffat, a déclaré Alain Bernard, champion olympique du 100 m nage libre en 2008. Pour faciliter l'identification des corps des huit victimes françaises, le juge fédéral de la province de La Rioja a donné son accord à la venue de légistes français. «L'identification est très compliquée car les cadavres sont calcinés», a-t-il souligné.

En attendant le retour vers la France de l'équipe de l'émission, deux psychologues français sont arrivés mercredi soir à Villa Union. Alain Bernard a dit vivre «un mauvais cauchemar», évoquant «un accident aussi con et tragique qu'un autre». «On se pose toujours la question: pourquoi eux, pas nous?», a confié le patineur Philippe Candeloro, un autre concurrent.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion