Vidéo surveillance – «Les caméras ne filment pas que les délinquants»
Publié

Vidéo surveillance«Les caméras ne filment pas que les délinquants»

LUXEMBOURG - À l'heure actuelle, il y a 80 caméras qui épient vos faits et gestes dans certains quartiers de Luxembourg.

Le ministre de l'Intérieur s'est engagé à dévoiler le nombre d'affaires résolues grâce aux caméras en mars.

Le ministre de l'Intérieur s'est engagé à dévoiler le nombre d'affaires résolues grâce aux caméras en mars.

Faut-il nécessairement avoir recours à la vidéosurveillance pour assurer la sécurité de ses concitoyens? C'est la question que se pose le député vert, Félix Braz. Appelé à se prononcer sur la question, le ministre de l'Intérieur, Jean-Marie Halsdorf, plaide en faveur du dispositif.

Les caméras permettent de surveiller et de constater des délits, de retrouver des personnes recherchées par la police, d'après lui. Il s'est toutefois refusé à dévoiler de quelconques chiffres. Pour Félix Braz, la question n'est pas là.

«Avant d'installer de nouvelles caméras, il faudrait déjà faire le bilan du projet-pilote lancé il y a quelques années. Et un bilan réalisé par un organisme indépendant et neutre». Félix Braz juge disproportionné le remède apporté au mal. «Les caméras filment tout le monde, pas seulement les délinquants. Et à ce jour personne n'a été condamné sur base d'images filmées dans un lieu public», avertit le député vert. Les caméras ont été installées en 2006 «pour accroître le sentiment de sécurité des citoyens», selon Jean-Marie Halsdorf.

Patrick Théry

Ton opinion