Football/CAN 2022 – Les Capverdiens du Luxembourg ont tremblé
Publié

Football/CAN 2022Les Capverdiens du Luxembourg ont tremblé

BONNEVOIE - Une quarantaine de supporters du Cap-Vert étaient réunis ce mardi pour assister à la défaite de leur équipe face au Sénégal (2-0) en Coupe d'Afrique des Nations.

Senegal - Cap Vert
CAN
coupe d'Afrique des nations 
bar players Bonnevoie

photo : Vincent Lescaut

Senegal - Cap Vert
CAN
coupe d'Afrique des nations
bar players Bonnevoie

photo : Vincent Lescaut

Vincent Lescaut
1 / 5
25.01 Ce mardi soir, le cœur des Capverdiens installés au Luxembourg battait au Players, un  café situé à Bonnevoie.

25.01 Ce mardi soir, le cœur des Capverdiens installés au Luxembourg battait au Players, un café situé à Bonnevoie.

Vincent Lescaut
Encore un peu vide vers 17h au moment des hymnes, la salle s’est remplie au fil des minutes.

Encore un peu vide vers 17h au moment des hymnes, la salle s’est remplie au fil des minutes.

Vincent Lescaut
Vincent Lescaut

Ce mardi soir, le cœur des Capverdiens installés au Luxembourg battait au Players, un café situé à Bonnevoie. Encore un peu vide vers 17h au moment des hymnes, la salle s’est remplie au fil des minutes pour ce huitième de finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre le Sénégal. Sur les tables, la bière Diekirch côtoie le Torresmo, une spécialité du petit état insulaire.

La soirée commence mal lorsque l’arbitre dégaine le rouge après une intervention très musclée de Patrick Andrade, à la 20e minute. «Ça va être chaud», glisse Adriano, devant une des deux télés de l'établissement. Chaque assaut des Requins bleus est accompagné de quelques cris, tandis que les offensives du Sénégal réduisent la salle à un silence de cathédrale.

Un ex de la sélection dans le bar

Au milieu du café, Aldino Medina est imperturbable. Passé par la BGL Ligue et Hesperange ou Beggen, l’ancien attaquant âgé aujourd’hui de 47 ans, a été plusieurs fois appelé en sélection Capverdienne. Il était même présent lorsque les Requins bleus avaient défié le Luxembourg à Hesperange en 2002 (0-0). «Quand je jouais, les conditions d’entraînement n’étaient pas bonnes au Cap-Vert. Un grand travail a été effectué depuis quinze ans et maintenant les professionnels n’hésitent plus à venir en sélection».

À l’heure de jeu, le second carton rouge sorti à l’encontre de Vozinha plombe le moral des troupes. Medina quitte même le navire pour aller chercher son fils. Finaliste de la dernière CAN, le Sénégal se montre de plus en plus pressant. Sadio Mané finit par ouvrir le score sur une merveille de frappe enroulée. Une dernière incursion de Tavares fait monter les décibels avant que Bamba Dieng ne plie l’affaire pour le 2-0. Le débriefing d’après match peut débuter avec au cœur des débats deux cartons rouges, qui resteront longtemps en travers de la gorge des supporters.

(Nicolas Grellier/L'essentiel)

Ton opinion