Taxes sur les salaires – Les célibataires 6 fois plus taxés que les familles

Publié

Taxes sur les salairesLes célibataires 6 fois plus taxés que les familles

LUXEMBOURG - Au Luxembourg, les célibataires sans enfant sont plus taxés que la moyenne de l'OCDE, contrairement aux familles, parmi les moins ponctionnées des pays développés.

Les familles avec enfants sont largement moins taxées que les célibataires.

Les familles avec enfants sont largement moins taxées que les célibataires.

DPA

Au Luxembourg, le travailleur célibataire sans enfant gagne en moyenne 54 400 euros bruts par an, selon l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). En 2017, il a acquitté 29,1% de ce salaire brut en impôt sur le revenu et en cotisations sociales, selon une étude publiée jeudi par cette même OCDE.

C’est un peu plus que la moyenne des 35 pays de l'organisation (25,5%) mais moins que dans les pays voisins: les célibataires français ont abandonné 29,2% de leur salaire brut, les Allemands, 39,9% et les Belges 40,5%, cela fait d’eux les célibataires les plus taxés de l’OCDE.

Jusqu'à 15,5%

Dans presque tous les pays de l'OCDE, le taux d'imposition moyen net des personnes physiques (TMNIPP) - impôt sur le revenu et cotisations salariales de sécurité sociale, minorée de toutes les prestations familiales perçues - est plus faible dans le cas de ménages avec enfants que dans celui de ménages sans enfant, relève l'étude. Ainsi le TMNIPP visant les familles avec deux enfants qui comptent un seul revenu du travail est ressorti à 14%.

Au Luxembourg, le taux d’imposition de ces familles était nettement inférieur, à 5% contre 18% en France, 21% en Belgique et 22% en Allemagne. Le Grand-Duché est en la matière un des pays qui ponctionne le moins et redistribue le plus aux familles. À noter que ce taux augmente quand le deuxième parent travaille (jusqu'à 15,5% quand il gagne les deux tiers du salaire moyen).

(mc/L'essentiel avec AFP)

Ton opinion