Transports au Luxembourg – Les CFL vont investir 3,8 milliards d'ici 2027

Publié

Transports au LuxembourgLes CFL vont investir 3,8 milliards d'ici 2027

LUXEMBOURG - La société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL) va poursuivre ses investissements pour s’adapter à l’augmentation du nombre de voyageurs.

Les CFL ont annoncé ce mercredi vouloir continuer leurs investissements pour le rail au Luxembourg.

Les CFL ont annoncé ce mercredi vouloir continuer leurs investissements pour le rail au Luxembourg.

L'essentiel

«En l’espace de 15 ans, le nombre de voyageurs a crû de 70%, pour atteindre 22,9 millions en 2017, soit une nouvelle année record», a rappelé Marc Wengler, directeur général des CFL. Dans ce contexte, marqué par un trafic frontalier de plus en plus intense, la société nationale des chemins de fer luxembourgeois va poursuivre ses investissements pour «désaturer» un réseau qui accueille quelque 90 000 voyageurs quotidiens et une moyenne de 1 000 trains par jour.

Au premier semestre 2018, le nombre de voyageurs a d’ailleurs continué à augmenter au niveau national (+7,6%), alors qu’une légère baisse a été constatée pour le trafic transfrontalier (-1,9%), en raison du long épisode de grève de la SNCF. «L’État luxembourgeois va continuer à investir dans les infrastructures pour améliorer la robustesse et la capacité du réseau», a souligné François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures. 3,8 milliards d’euros seront ainsi dépensés sur la période 2018-2027, soit nettement plus qu’entre 2008 et 2017 (2,1 milliards d’euros).

Dans le détail, 145 millions d’euros seront consacrés à l’extension de la gare de Luxembourg, avec 3 voies supplémentaires d’ici décembre 2021. La construction d’une nouvelle ligne entre Luxembourg et Bettembourg (mise en service prévue en 2024) coûtera 292 millions d’euros. Le second viaduc du Pulvermühle, d’une longueur de 242 m, sera construit sur la ligne Luxembourg-Sandweiler-Contern d’ici avril 2019, afin que 2 voies soient entièrement dédiées à l’exploitation de la ligne 30 vers l’est du pays.

(Pascal Piatkowski / L'essentiel)

Des trains plus ponctuels...

mais pas partout

La ponctualité des trains à l’arrivée a progressé de 1,6% au premier semestre 2018 par rapport à la moyenne de 2017, pour atteindre 92,4%. Cette amélioration au niveau national n’a pas bénéficié à toutes les lignes, notamment entre Luxembourg et Nancy (ligne 90), où la ponctualité a reculé de 2,1%.

Ton opinion