Transactions monétaires – Les chèques abandonnés au Luxembourg

Publié

Transactions monétairesLes chèques abandonnés au Luxembourg

LUXEMBOURG - Selon des chiffres publiés par la BCE lundi, les transactions non-cash se font à 80% en e-paiement au Luxembourg.

À l'inverse du Luxembourg, les paiements par carte bancaire ont nettement progressé dans l'ensemble de l'UE, selon les statistiques de la Banque centrale européenne publiées lundi. Les transactions effectuées par carte représentent 39% de tous les paiements non-cash dans l'Union. «Tandis que les transferts en ont représenté 28% et les prélèvements automatiques 25%», détaille la BCE. Les chèques ne représentent qu'environ 5%.

Au Luxembourg, 9,5% des transactions se font par transferts, 2,23% par prélèvements et 9,24% par cartes. Sans surprise, le chèque semble être abandonné au Grand-Duché, comme dans la majorité des pays de l'UE. Seuls la France, Malte ou Chypre semblent encore y tenir. Au total, 0,03% des paiements se font par chèque au Luxembourg. Tous ces moyens de paiement non-cash ont baissé en 2010 au Grand-Duché, qui utilise donc, à près de 80%, la monnaie électronique, non comptabilisée dans l'étude. En comparaison, cela ne représente que 3% des transactions dans l'UE.

Au total dans l'UE, les paiements par carte de crédit ont progressé de 6,7% à 33,9 milliards de transactions, représentant une valeur de 1 800 milliards d'euros. Les transferts ont progressé de 3,8% à 24 milliards d'opérations. En moyenne, l'utilisation d'un moyen de paiement non-cash a progressé de 4,4% à 86,4 milliards d'opérations.

(JV/L'essentiel Online)

Ton opinion