Les chercheurs de l'Uni retournent à la crèche

Publié

Les chercheurs de l'Uni retournent à la crèche

LUXEMBOURG - Quand l'Uni ouvre
une crèche, elle a déjà les chercheurs pour en assurer l'évaluation.

Gérée par l'asbl Inter-Actions, la crèche ouvrira de 7 à 19h. Et proposera demi-journées ou journées entières. La Ville fournit les locaux. Uni et ministère financent en partie.

Gérée par l'asbl Inter-Actions, la crèche ouvrira de 7 à 19h. Et proposera demi-journées ou journées entières. La Ville fournit les locaux. Uni et ministère financent en partie.

ministère de la Famille

Quoi de mieux pour observer les enfants que de se fondre dans leur milieu naturel? Si tout se passe dans les temps, la crèche dans la rue Wilmar, au Limpertsberg, ouvrira ses portes le 1er octobre. Elle accueillera 30 à 35 enfants. Ceux des étudiants et du personnel de l'Uni et ceux des habitants du quartier.

L'Uni en profitera pour envoyer ses chercheurs y mener deux études scientifiques. Mais «attention, précise le Dr Christel Baltes-Löhr, pas derrière un miroir sans tain». On fait dans le participatif. La première est une étude ethnographique sur les interactions entre les enfants. À l'aide de questionnaires, la seconde servira à voir si la crèche aide bien les parents à coordonner vie privée et métier, tout en favorisant l'ascension de leurs enfants.

Le ministère de la Famille pense à étendre ces études aux autres maisons-relais. Quant au déménagement de l'Uni à Belval, «il ne remettra pas en cause l'existence de la crèche, rassure Rolf Tarrach, le directeur. Cela prendra bien dix ans. Et il n'est pas sûr que tout le campus parte».

Séverine Goffin

Les parents intéressés peuvent écrire à Roger Faber à inter-actions@inter-actions.lu

Ton opinion