Les chercheurs pourront inventer des groupes sanguins

Publié

Les chercheurs pourront inventer des groupes sanguins

Une équipe de l'Etablissement français du sang (EFS) est parvenue pour la première fois à modifier génétiquement un groupe sanguin. Un pas décisif pour sauver des vies.

Les docteurs Claude Bagnis (à gauche), Sylvie Chapel (au centre) et Pascal Bailly (à droite), coinventeur de la modification génétique des groupes sanguins. (afp)

Les docteurs Claude Bagnis (à gauche), Sylvie Chapel (au centre) et Pascal Bailly (à droite), coinventeur de la modification génétique des groupes sanguins. (afp)

Au sein du laboratoire d'hématologie moléculaire, installé à Marseille et dirigé par Jacques Chiaroni, les Dr Claude Bagnis, Pascal Bailly et Sylvie Chapel ont réussi par transfert de gènes à modifier le groupe Kidd/JK, l'un des trente groupes sanguins connus.

Cette découverte démontre qu'il est désormais possible de générer artificiellement des échantillons de référence pour certains types de groupes sanguins très rares. Mais la perspective d'une application fiable à grande échelle reste encore lointaine, précisent les chercheurs. "Ce sera possible d'ici quinze à vingt ans", a estimé le Dr Bagnis.

«Le don du sang reste incontournable»

"On modifie le groupe sanguin pour, à terme, créer des échantillons de sang dont on ne dispose pas", a expliqué le Dr Bagnis. Cela signifie que l'on est capable de "fabriquer du sang humain dont on choisit le groupe sanguin", a souligné le Pr Philippe de Micco, directeur scientifique de l'EFS.

"C'est une étape mais on est encore très loin du compte, estime M. de Micco, interrogé sur la possibilité de créer un sang universel. Il ne faut surtout pas que les gens s'imaginent qu'ils n'ont plus besoin de donner leur sang". "Le don du sang reste incontournable pour encore longtemps, insiste le Dr Bagnis. Nous avons ouvert une porte mais cette porte donne dans un couloir avec d'autres portes".

lessentiel.lu avec AFP

Pour parvenir à leur découverte, les chercheurs ont isolé des cellules souches prises dans du sang de cordon ombilical, prélevé après la naissance. Ces cellules ont été mises en culture pour obtenir des globules rouges. L'équipe de l'EFS est ensuite intervenue en utilisant des vecteurs de gènes pour modifier le patrimoine génétique des cellules du sang.

Ton opinion