Les chiffres du chômage des frontaliers font débat

Publié

Les chiffres du chômage des frontaliers font débat

LUXEMBOURG - Depuis octobre, 9 000 salariés frontaliers ont perdu leur emploi, selon rtl.lu. Un chiffre contesté par l'Adem.

Sur les trois derniers mois de 2008, les chiffres précis manquent encore. (Editpress)

Sur les trois derniers mois de 2008, les chiffres précis manquent encore. (Editpress)

«C'est un chiffre complètement farfelu», assure un responsable de l'Adem. Il réagit au fait que 9000 frontaliers auraient perdu leur emploi depuis octobre, selon rtl.lu. L'Administration de l'emploi souligne qu'aucune statistique ne permet pour l'instant de faire un bilan. Elle travaille actuellement sur des données de novembre pour le chômage des frontaliers.

Alors, d'où viennent les chiffres qui circulent? Plusieurs données permettent de se faire une idée de l'effet de la crise sur les frontaliers.

Les demandes de formulaire E301, dont les Français ont besoin pour s'inscrire au chômage. Sur toute l'année 2008, il y a eu 13 729 demandes de formulaire. C'est 1500 de plus qu'en 2007 mais 1000 de moins qu'en 2006. Il n'y a pas vraiment eu d'explosion.

Pourtant, les inscriptions au chômage en France en provenance du Luxembourg ont progressé de 17% fin 2008. Dernière donnée, le nombre de travailleurs frontaliers. S'il a diminué en décembre, il a ensuite progressé en janvier, à 149 341 personnes.

Difficile donc d'avoir un chiffre précis pour les derniers mois de 2008. Seule certitude, 70% des travailleurs intérimaires sont des frontaliers. Et ce sont eux qui, par nature, sont les plus touchés par la baisse d'activité.

lc

Ton opinion