Covid au Luxembourg – Les clubs prêts «à rallumer les frigos et appeler les DJ»
Publié

Covid au LuxembourgLes clubs prêts «à rallumer les frigos et appeler les DJ»

LUXEMBOURG - Les clubs de la capitale ont demandé les premières autorisations de nuits blanches, en vue de mercredi prochain, avec l'assouplissement des mesures sanitaires.

Les dancefloors vont à nouveau se remplir.

Les dancefloors vont à nouveau se remplir.

Vincent Lescaut

Avec les assouplissements des mesures sanitaires normalement votés ce vendredi, et la levée de l’interdiction d’ouvrir après 23h, les clubs auraient en théorie pu redémarrer ce samedi. En pratique, dans la capitale, il faudra patienter un peu pour fouler le dancefloor.

«Le Bierger Center est ouvert le samedi, les night-clubs auraient pu venir le jour même demander leur autorisation de nuit blanche. Mais ils ne sont souvent pas prêts et il n’est pas pratique pour l’administration d’encaisser les taxes adéquates le samedi», dit Lydie Polfer, bourgmestre de Luxembourg-Ville. Les premières autorisations «ont été délivrées pour mercredi», reprend l’élue.

«Impatiente d’ouvrir à nos horaires d’avant-Covid!»

«Ça ira, on remet en marche les frigos pour les boissons et on repart!», assure Dany Crovisier, le patron du Melusina, qui prévoit de rouvrir dès vendredi, de la semaine prochaine. «On soignera la programmation avec des DJ internationaux dès mars. En attendant, on va se débrouiller», ajoute Megane Solin, patronne du Lenox Club, qui rouvrira le même soir. En revanche, les nuits blanches seront à nouveau limitées à 3h, tandis que par défaut, les bars et restaurants peuvent de nouveau ouvrir jusqu’à 1h.

Dans le contexte sanitaire actuel, il n’est «pas prévu pour l’instant d’accorder des autorisations jusqu’à 6h», reprend Lydie Polfer. «C’est dommage, déplore Megane Solin, ces trois heures en moins représentent des pertes non négligeables. Je suis impatiente d’ouvrir à nos horaires d’avant-Covid!».

(Séverine Goffin et Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion