Soldes au Luxembourg – Les commerçants s'attendaient «à mieux»
Publié

Soldes au LuxembourgLes commerçants s'attendaient «à mieux»

LUXEMBOURG - Si le bilan des soldes reste satisfaisant selon les commerçants rencontrés dans la capitale, malgré le télétravail et les manifs, la reprise tarde un peu.

Bilan soldes 
reassortiment
magasin

photo : Vincent Lescaut

Bilan soldes
reassortiment
magasin

photo : Vincent Lescaut

Vincent Lescaut
1 / 3
01.02 Lundi, les commerçants interrogés dans la Grand-Rue, à Luxembourg, étaient unanimes: «Les trois premiers samedis des soldes ont été fortement impactés par les manifestations contre les mesures sanitaires».

01.02 Lundi, les commerçants interrogés dans la Grand-Rue, à Luxembourg, étaient unanimes: «Les trois premiers samedis des soldes ont été fortement impactés par les manifestations contre les mesures sanitaires».

L'essentiel/Vincent Lescaut
L'essentiel/Vincent Lescaut
Le télétravail entrave également la reprise.

Le télétravail entrave également la reprise.

L'essentiel/Vincent Lescaut

Lundi, les commerçants interrogés dans la Grand-Rue, à Luxembourg, étaient unanimes: «Les trois premiers samedis des soldes ont été fortement impactés par les manifestations contre les mesures sanitaires». «On a perdu 50% de passage ces trois jours-là, souligne une vendeuse dans un magasin de vêtements. Nous avons également une enseigne au centre commercial à la Cloche d’Or. On a comparé nos chiffres, la différence est flagrante. Eux ont eu une fréquentation normale. Ce samedi, pour le dernier jour des soldes, en revanche, la manifestation était petite et nous avons eu beaucoup de clients».

«Non seulement certains clients étaient intimidés par les manifestations et craignaient de sortir du magasin. Mais d’autres ont exprimé des craintes sur les récents vols à l’arraché dans le centre», ajoute une vendeuse dans une autre boutique de vêtements. Le télétravail entrave également la reprise.

«Avant le Covid, ma clientèle de jeunes actives achetait des vêtements en grande quantité pour le travail, les sorties, les vacances… poursuit-elle. Maintenant, elles achètent moins, plus confortable et ont à peine usé leur manteau d’hiver». Une autre commerçante conclut: «On a raisonnablement bien vendu, mais on s’attendait à mieux».

(L'essentiel/Séverine Goffin)

Ton opinion