Au Luxembourg – Les commerces pourront ouvrir 9 dimanches en 2020

Publié

Au LuxembourgLes commerces pourront ouvrir 9 dimanches en 2020

LUXEMBOURG - Le ministère des Classes moyennes a publié un arrêté indiquant les ouvertures dominicales nationales des commerces en 2020.

Les dates pour les shoppings du dimanche en 2020 ont été validées.

Les dates pour les shoppings du dimanche en 2020 ont été validées.

Editpress/Sdidier

Cette année, les commerces pourront ouvrir neuf dimanches, au niveau national. C'est ce qui ressort d'un arrêté signé le 29 novembre par le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, et transmis à L'essentiel par un lecteur s'inquiétant de la multiplication des ouvertures dominicales et de leur impact sur la vie privée des travailleurs. Les dimanches d'ouverture nationale sont accordés pour les soldes d'hiver (5, 12 et 19 janvier), le Fréijoersshopping, ou shopping de printemps (29 mars), les soldes d'été (28 juin, 5, 12 et 19 juillet) et pour le Mantelsonndeg (25 octobre).

«Pour cette année, la clc (Confédération luxembourgeoise du commerce) a déposé une demande groupée pour neuf dates nationales, en plus desquelles les communes ou les unions commerçantes locales peuvent demander six dates supplémentaires», explique un porte-parole du ministère des Classes moyennes, contacté par L'essentiel. Soit un total de 15 dimanches ouverts possibles sur 2020. «On estime qu'il y en aura 11 à 12», précise le porte-parole. Les dates demandées en bloc par la clc peuvent en effet coïncider avec des dates qui étaient jusqu'ici réclamées individuellement au niveau local.

«Les clients apprécient»

Pour 2019, la clc n'avait demandé que quatre dates nationales (en comptant le dernier dimanche de décembre 2018, les soldes d'hiver 2019 ayant commencé plus tôt). «Assez souvent, les communes demandent des dimanches déjà inclus dans les demandes de la clc», indique le porte-parole. Parmi les dates complémentaires qui ne figurent pas dans celles fixées au niveau national par l'arrêté ministériel, on trouve notamment les quatre dimanches avant Noël, qui sont en général demandés au titre des six dates supplémentaires.


Du côté de la clc, le directeur adjoint Claude Bizjak confirme «un changement de procédure» afin de «simplifier» les demandes d'ouverture dominicales en les regroupant. «Jusqu'ici, on avait souvent demandé des dérogations qui avaient souvent été déjà demandées par quelques acteurs, pour les mêmes jours. Là, on a combinés toutes les demandes» en un bloc. Quoiqu'il en soit, «les clients apprécient ces ouvertures dominicales et les commerçants veulent y répondre», affirme Claude Bizjak.

L'arrêté ministériel:

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion