Contrefaçon dans l'UE – Les contrefaçons chinoises inondent l'UE

Publié

Contrefaçon dans l'UELes contrefaçons chinoises inondent l'UE

En 2010, les autorités douanières de l'UE ont saisi plus de 103 millions de produits contrefaits aux frontières extérieures de l'UE. Un chiffre qui a doublé depuis 2009.

60% des produits interceptés par trafic postal étaient des médicaments.

60% des produits interceptés par trafic postal étaient des médicaments.

Musée de la Contrefaçon de l'Unifab.

D'après le rapport annuel de la Commission européenne sur les interventions douanières aux frontières extérieures de l'UE visant à faire respecter les droits de propriété intellectuelle (DPI) qui a été publié ce jeudi, le nombre d'envois interceptés par les douanes a presque doublé par rapport à l'année dernière: il est passé de 43 500 en 2009 à près de 80 000 en 2010. L'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Grèce et l'Italie sont les pays les plus concernés. Le Luxembourg est en bas de classement, le pays ne disposant pas de frontières extérieures à l'Union.

Les principales catégories d'articles saisis par les autorités douanières sont les cigarettes (34%), les fournitures de bureau (9%), les autres produits du tabac (8%), les étiquettes, les vignettes et les emblèmes (8%), les vêtements (7%) et les jouets (7%). La valeur des marchandises interceptées est estimée à plus de 1 milliard d'euros.

La Chine, pays de la contrefaçon

Sur l'ensemble des articles retenus, 14,5% étaient des produits ménagers, tels que des shampoings, des savons, des médicaments ou des appareils domestiques (sèche-cheveux, rasoirs, composants d'ordinateurs), qui pourraient avoir des effets sur la santé et la sécurité des consommateurs. Selon ce rapport, les ventes en ligne sont à l'origine d'une augmentation spectaculaire des détentions en trafic postal, où 60% des produits interceptés étaient des médicaments.

En ce qui concerne les pays de provenance, la Chine, qui totalise 85% de l'ensemble des articles en cause, est restée la principale source de produits enfreignant les DPI. D'autres pays, tels que la Turquie, la Thaïlande, Hong Kong ou l'Inde figurent parmi les producteurs majoritaires pour certaines catégories de produits (respectivement les denrées alimentaires, les boissons autres que les boissons alcoolisées, les cartes mémoire et les médicaments). Dans 90% des cas, les produits interceptés ont été détruits ou ont fait l'objet d'une procédure judiciaire pour déterminer l'infraction.

(L'essentiel Online)

La totalité du rapport est disponible à cette adresse.

Ton opinion