Syrie: Les corps de 15 migrants retrouvés au large des côtes

Publié

SyrieLes corps de 15 migrants retrouvés au large des côtes

Plusieurs migrants ont été retrouvés sans vie jeudi au nord-ouest de la Syrie. Huit personnes ont par contre été découvertes en vie.

C’est au large de la ville portuaire syrienne de Tartous que le drame s’est produit.

C’est au large de la ville portuaire syrienne de Tartous que le drame s’est produit.

AFP/Photo d’archives

Les autorités syriennes ont retrouvé les corps de 15 migrants au large de la ville portuaire de Tartous, dans le nord-ouest, a indiqué jeudi le ministère des Transports, ajoutant que huit personnes ont été secourues. «15 personnes ont été retrouvées mortes et 8 survivants ont été transportés vers l’hôpital al-Bassel à Tartous», a déclaré le directeur général des ports syriens, Samer Kbrasli, dans un communiqué publié par le ministère des Transports.

«Selon des survivants, l’embarcation a quitté le port de Minié, dans le nord du Liban, il y a quelques jours», ajoute Samer Kbrasli, indiquant que les migrants sont issus de plusieurs nationalités, sans plus de précisions.

Recherche de survivants

Des équipes de secours tentent de rechercher d’autres survivants au large de Tartous, toujours selon le communiqué. En raison de la grave crise économique dans laquelle est plongée le Liban, des réfugiés syriens et palestiniens, ainsi que des Libanais ont tenté ces derniers mois de traverser la Méditerranée à bord d’une embarcation de fortune en direction de pays européens, notamment l’île de Chypre, située à 175 kilomètres des côtes libanaises.

En avril, le naufrage d’un bateau de migrants surchargé, pourchassé par la marine libanaise au large de Tripoli, (nord) avait fait six morts et provoqué une vive colère dans le pays en crise. Selon l’ONU, au moins 38 bateaux transportant plus de 1 500 personnes ont quitté ou tenté de quitter illégalement le Liban par la mer depuis 2020.

Recherches en Grèce

Les gardes-côtes grecs étaient à la recherche jeudi de six migrants portés disparus au large de l’île de Leros en mer Egée (sud-est) et «d’éventuels disparus» au large du Péloponnèse (sud-ouest), selon un communiqué des autorités.

La police portuaire «a découvert sur une plage de Leros 49 migrants africains, qui sont tous sains et saufs» et «leur bateau gonflable a été retrouvé détruit en mer», a indiqué à l’AFP une responsable du bureau de presse des gardes-côtes.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire