Golfe d’Aden – Les corps de 25 migrants retrouvés au large du Yémen
Publié

Golfe d’AdenLes corps de 25 migrants retrouvés au large du Yémen

Deux jours après qu’un bateau bondé a chaviré, des pêcheurs ont récupéré lundi au moins 25 dépouilles dans les eaux du golfe d’Aden.

Il y a deux jours, un bateau transportant entre 160 et 200 personnes, selon les autorités locales, s’est renversé au large du Yémen.

Il y a deux jours, un bateau transportant entre 160 et 200 personnes, selon les autorités locales, s’est renversé au large du Yémen.

AFP/Illustration

Des pêcheurs ont retrouvé lundi au moins 25 corps de migrants qui tentaient apparemment d’atteindre le Yémen dans l’espoir de rejoindre les riches États du Golfe, a annoncé un responsable local yéménite.

«Les pêcheurs ont retrouvé 25 corps dans la mer», près du détroit de Bab al-Mandeb et de Djibouti, a indiqué Jalil Ahmed Ali, ajoutant que le bateau s’était «renversé il y a deux jours et transportait entre 160 et 200 personnes». Le sort des autres personnes n’est pas connu.

Circonstances floues

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a confirmé à l'AFP le naufrage d'une embarcation dans cette zone, précisant que les circonstances exactes de l'accident n'étaient pas claires.

Le bateau a coulé près des côtes de Ras al-Ara, dans la région de Lahj (sud), une zone surnommée «l'enfer» des migrants par les ONG. Malgré le conflit qui ravage le Yémen, les migrations clandestines se poursuivent à partir de l'Éthiopie notamment. «Nous avons retrouvé 25 corps (de migrants) qui se sont noyés lorsqu'un bateau transportant des dizaines d'entre eux a coulé vers les côtes yéménites», a raconté l'un des pêcheurs à l'AFP.

Ces derniers mois, des dizaines de migrants sont morts dans le détroit de Bab al-Mandeb qui sépare Djibouti du Yémen, une route majeure pour le commerce international mais aussi pour les migrations et le trafic d'êtres humains.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion