Ascension – Les couleurs de Pétange... sur l'Himalaya

Publié

AscensionLes couleurs de Pétange... sur l'Himalaya

PÉTANGE - Emanuele et Michael Matergia sont revenus d'un périple de trois semaines qui les a menés à plus de 6000 m d'altitude, au Népal.

«On marchait de six à quatorze heures par jour. Et quand on s'arrêtait, on n'avait qu'une hâte, repartir pour se réchauffer. Dès que le soleil se couche ou que tu es à l'ombre, tu gèles». Emanuele et Michael Matergia ont souffert pour arriver en haut de l'Himalaya. Les deux frères reviennent d'un voyage de plus de trois semaines au Népal, au cours duquel ils ont marché quelque 350 km en 110 heures, pour un dénivelé cumulé de 26 000 m. «On apprend des choses sur soi-même, là-haut. C'est enrichissant sur tous les plans», affirme Emanuele. Pour Michael, «on reste humble devant la montagne, plus j'avance, plus j'ai de respect pour elle. Il faut connaître ses limites et ne pas les dépasser. Tout est calculé au millimètre près pour ne pas courir de risques». Leur circuit les a conduits à plus de 6 500 m d'altitude, avec, entre deux sommets, le passage du col Amphu Lapsa, situé à 5 700 m d'altitude.

«La descente a été très délicate. Mais le glacier y est splendide», , se souvient Emanuel En plus de trois semaines, coupés du monde, les deux frères ont pu financer la construction d'un refuge pour animaux dans le Ladakh. Et appris à connaître les équipes de sherpas et de porteurs. En tout, une trentaine de personnes. «Sans elles, ce serait impossible à faire!».

(Jérôme Wiss)

Ton opinion