Au Luxembourg – Les coureuses prennent aussi goût au cyclo-cross
Publié

Au LuxembourgLes coureuses prennent aussi goût au cyclo-cross

Le nombre de participantes aux championnats du Luxembourg a connu une hausse importante à Hesperange, dimanche.

Christine Majerus contribue largement à populariser la discipline.

Christine Majerus contribue largement à populariser la discipline.

Editpress

Si les chiffres ne sont pas spectaculaires, les championnats du Luxembourg 2016 ont donné lieu à une hausse sensible de la participation féminine. Sur quatorze inscrites, onze ont pris le départ et neuf ont rallié l'arrivée, contre seulement trois ou quatre engagées ces dernières années. «Par le passé, il était rare d'avoir cinq femmes au départ», rappelle le président de la Fédération du sport cycliste luxembourgeois (FSCL), Jean Reggenwetter.

À un an des Mondiaux-2017 à Belvaux, dont Christine Majerus, championne nationale dimanche et deuxième lundi d'une course internationale à Otegem (Belgique), sera la tête d'affiche grand-ducale, cette progression est encourageante. Et elle pose de nouvelles questions. Notamment sur l'absence de catégories d'âge chez les dames alors qu'elles existent chez les hommes. Débutantes, juniors ou élites ont ainsi toutes couru la même distance et pour un seul maillot national. Et de très jeunes coureuses ont été contraintes de rouler près d'une heure.

«Le nombre de participantes par catégories reste insuffisant pour faire des podiums distincts. Mais raccourcir le parcours des débutantes semble envisageable. C'est une question d'organisation», note Jean Reggenwetter. «La jeunesse doit être mise en valeur. Si le nombre de participantes croît, créer des titres juniors dames ou débutantes devra faire l'objet d'une réflexion», poursuit Ed Buchette, secrétaire général de la FSCL. Christine Majerus, elle, insiste sur l'importance «de former un peloton au départ. Cela fait du bien aux jeunes coureuses de partir avec nous», assure-t-elle.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Ton opinion