Au Luxembourg – Les crèches ne pourront accueillir tous les enfants

Publié

Au LuxembourgLes crèches ne pourront accueillir tous les enfants

LUXEMBOURG - À deux semaines de la reprise, les crèches s'organisent avec des critères stricts définis par le gouvernement.

Le retour en crèche s'annonce différent pour les enfants dès le 25 mai au Luxembourg.

Le retour en crèche s'annonce différent pour les enfants dès le 25 mai au Luxembourg.

Editpress/Editpress/claude Lenert

Après le retour dans les écoles, c'est désormais aux crèches de se préparer à un déconfinement progressif. Alors que de nombreux parents se réjouissaient d'un possible retour en crèches pour leurs enfants dès le lundi 25 mai, plusieurs structures ont annoncé, ces derniers jours, que ce retour ne s'effectuera pas dans les conditions qui précédaient l'épidémie de Covid-19.

Au Luxembourg, le ministère de l’Éducation et de l’Enfance a en effet imposé des conditions strictes à cette reprise et les structures d'accueil vont devoir s'adapter. Première condition et non des moindres: du 25 mai au 15 juillet, une seule encadrante ne pourra s'occuper que de cinq enfants maximum, dans une seule salle d'accueil. Avant la crise du Covid-19, un groupe pouvait comporter six bébés et huit enfants de plus d'1,5 an. Ce chiffre pouvait monter à 13 enfants si ce même groupe de bambins était composé de deux encadrantes. On s'oriente donc vers des choix difficiles qui ne réjouiront pas tous les parents.

Durant cette période de 52 jours, qualifiée «de première période de déconfinement», les crèches accueilleront les enfants à des horaires fixes. Et pour tenter de définir des critères objectifs, d'ici la fin de la semaine, de nombreux parents ont ainsi reçu un formulaire à compléter, car, pour répondre aux critères du ministère, les structures ne seront malheureusement pas en mesure d'accueillir tous les enfants. Il est également précisé que les contrats non honorés seront temporairement suspendus. Enfin, le congé pour raison familiale (CRF) serait à nouveau disponible pour les parents dont l'enfant remplit une de ces trois conditions: vulnérable, âgé de moins de trois ans ou scolarisé mais sans autre solution d'accueil.

(L'essentiel)

Ton opinion