Les dépôts de marques repartis à la hausse

Publié

Les dépôts de marques repartis à la hausse

LUXEMBOURG - On est encore loin des records d'il y a cinq ans. Mais il s'agit d'un signe d'une confiance retrouvée.

L'industrie et surtout le secteur bancaire et financier sont les principaux dépositaires de marques au Grand-Duché. (editpress)

L'industrie et surtout le secteur bancaire et financier sont les principaux dépositaires de marques au Grand-Duché. (editpress)

Après deux années de baisse, la tendance s'est inversée l'an dernier du côté de l'Office Benelux de la propriété intellectuelle (OBPI). L'instance officielle chargée de l'enregistrement des marques et des modèles a recensé le dépôt de 22 193 marques au sein des trois pays. Soit 711 de plus qu'en 2009.

La hausse a une explication principale, selon Christian Meyers, du département Information et Promotion de l'OBPI: «Il y a un effet de rattrapage après deux années moroses. Les dépôts de marques, et de droits intellectuels en général, sont très sensibles à la conjoncture. La perte de confiance des entrepreneurs est alors immédiate et le lancement de nouveaux produits ou services est annulé ou retardé».

Au Grand-Duché, l'OBPI a recensé 854 dépôts en 2010, contre 533 l'année précédente. Outre le retour d'une certaine confiance, le boom est dû aux «incitants fiscaux» mis en place par le gouvernement luxembourgeois en janvier 2008.

Cette exonération de 80% des revenus de propriété intellectuelle «a séduit les holdings qui ont leur siège, européen par exemple, à Luxembourg», poursuit Christian Meyers. Le secteur bancaire et la grande industrie se taillent la part du lion dans les dépôts au Grand-Duché.

Joseph Tripodi

Ton opinion