Vote à la Chambre – Les députés adoptent le budget 2014

Publié

Vote à la ChambreLes députés adoptent le budget 2014

LUXEMBOURG - Avec 32 voix pour et 28 contre, le budget 2014 a été adopté à la Chambre ce jeudi après-midi, après plus de six heures de discussions.

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a souligné qu’il s’agit «d’un budget de transition sans hausse d’impôts».

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a souligné qu’il s’agit «d’un budget de transition sans hausse d’impôts».

Editpress

L’État central finira l’année avec un déficit de 545 millions d’euros, mais grâce à l’excédent de la Sécurité sociale, le budget de l’administration publique sera tout juste excédentaire. Au-delà des chiffres, le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP), a souligné ce jeudi qu’il s’agit «d’un budget de transition sans hausse d’impôts, avec des efforts réalisés uniquement au sein des administrations».

Pour autant, les députés ont surtout débattu de l’après-2014. Perte des recettes issues de la TVA du commerce électronique, fin du secret bancaire, réforme fiscale ou encore hausse de la TVA sur les résidences secondaires, l’opposition a bombardé le gouvernement de questions. Sur la hausse de la TVA, le gouvernement est resté muet. «Une loi doit être écrite, ce sera l’occasion de discuter de toutes les conséquences à ce moment-là», a argumenté Pierre Gramegna.

Même chose sur la réforme fiscale, «elle ne sera pas prête en l’espace de cinq minutes». Quant à l’épineux dossier des bourses, Marc Spautz (CSV), a félicité Claude Meisch «d’être parvenu en cinq mois à faire sortir 14 500 personnes dans la rue». De son côté Laurent Mosar (CSV) a estimé que les précédents gouvernements avaient toujours su faire preuve de créativité les années précédentes pour trouver de nouvelles niches fiscales et attirer les investisseurs. Chose que l’actuel gouvernement n’a pas été capable de faire.

Patrick Théry

(L'essentiel)

Ton opinion