Au Luxembourg – Les députés ont consulté les documents du TTIP

Publié

Au LuxembourgLes députés ont consulté les documents du TTIP

LUXEMBOURG - Depuis quelques semaines, les députés luxembourgeois ont accès aux documents secrets du traité transatlantique de libre-échange (TTIP).

Après une longue période de débats, les députés luxembourgeois ont enfin accès aux documents secrets du traité transatlantique de libre-échange (TTIP). Les critiques initiales sur la procédure de consultation ont laissé la place à une lecture plus nuancée de la méthode. Certains députés ont révisé leur avis sur la question. «Au début, j'étais vraiment sceptique mais je dois dire que ça va. Nous avons eu accès à des documents intéressants», a indiqué Laurent Mosar (CSV), après son passage dans la salle de lecture aménagée pour l'occasion.

Les craintes de départ n'étaient finalement pas fondées. «Nous pouvons rester aussi longtemps que nous le souhaitons dans la pièce et prendre des notes. Nous avons même le droit de parler du contenu des documents avec d'autres personnes», a ajouté Laurent Mosar.

«Quelque 500 millions d'Européens ne connaissent pas les détails du traité»

Son collègue du LSAP, Marc Angel, n'a pas compris les critiques initiales concernant la méthode de consultation des documents. Il évoque une «transparence sans précédent». «Cela fonctionne très bien. Bien sûr, ce n'est pas du Agatha Christie et il faut bien se concentrer. Mais je trouve génial de pouvoir lire de tels documents», a-t-il témoigné.

Les députés Déi Gréng sont également satisfaits par l'expérience même s'ils se montrent plus mesurés. «Quelque 500 millions d'Européens et 300 millions d'Américains ne connaissent pas les détails ni les implications de ce traité», a souligné la chef de fraction Viviane Loschetter.

L'examen final pas avant 2017

Les Verts luxembourgeois espèrent que le haut niveau d'exigences des normes européennes ne sera pas remis en cause. De son côté, le député CSV Laurent Mosar voit des sources potentielles de conflits dans les nombreuses demandes américaines, notamment sur les marchés publics et les appellations: «J'ai le sentiment que les Américains se jouent de nous, et pas uniquement avec le TTIP».

Le socialiste Marc Angel préfère ne pas parler du contenu. Il souligne que la version finale des documents n'est pas encore disponible. L'examen proprement dit des textes et le vote final à la Chambre n'interviendront pas avant 2017, voire 2018.

(Henning Jochum/L'essentiel)

Qu'est-ce que le TTIP?

Avec le futur accord de libre-échange (TTIP), l'Union européenne et les États-Unis entendent créer la plus grande zone de libre-échange au monde, soit quelque 800 millions de consommateurs. La suppression des droits de douane et autres obstacles au commerce pourrait booster la croissance des deux côtés de l'océan atlantique. Les opposants au traité, dont les écologistes, redoutent au contraire un abaissement des normes et standards européens. Les discussions sur le TTIP sont en cours depuis mi-2013.

Ton opinion