Crise au Luxembourg – Les députés ont voté les restrictions sanitaires

Publié

Crise au LuxembourgLes députés ont voté les restrictions sanitaires

LUXEMBOURG - La Chambre des députés a validé mercredi en séance les nouvelles restrictions destinées à endiguer le Covid-19. Elles entreront en vigueur jeudi.

Le gouvernement a vu ses mesures votées par la Chambre.

Le gouvernement a vu ses mesures votées par la Chambre.

Julien Garroy

Sans surprise, les députés ont voté mercredi la nouvelle série de mesures visant à freiner la propagation du Covid-19. Le texte, dont le contenu avait été présenté dès la semaine dernière par le gouvernement, a été adopté à 31 voix contre 29, les députés de la majorité (DP, LSAP, Déi Gréng), apportant leur soutien et l'opposition (CSV, ADR, déi Lénk, Pirates) votant contre.

Les débats ont été animés. Fer de lance du CSV sur les questions sanitaires, Claude Wiseler a délivré un long réquisitoire contre la politique du gouvernement. Il a dénoncé un manque de cohérence et a plaidé pour le port du masque dehors, dans les zones piétonnes. Il a aussi critiqué les mesures prises dans le secteur de l'éducation nationale. Le député appelle désormais le gouvernement à «réagir rapidement», notamment sur les tests rapides et les vaccins. Le reste de l'opposition a également critiqué un projet incohérent, insuffisant, ou encore attentatoire aux libertés.

Bars et restaurants seront fermés

Au contraire, Gilles Baum a répondu que les mesures pour lutter contre l'épidémie étaient «courageuses». S'il affirme comprendre la gêne que constituent les restrictions pour les citoyens, le chef de fraction DP a insisté sur la «responsabilité» des partis de la majorité, qui ont voté cette loi et rappelé que la «très légère baisse des chiffres de contaminations des dernières semaines n'était pas suffisante». Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, a défendu les mesures, après avoir rappelé la situation délicate des hôpitaux, chiffres à l'appui, expliquant attendre «une amélioration nette» sur ce front. Elle dit aussi que le Luxembourg «suit son propre chemin», par rapport aux autres pays européens.

La loi votée mercredi prévoit la prolongation du couvre-feu jusqu'au 15 décembre, la limitation à deux invités à la fois dans le cercle privé, la fermeture des bars et restaurants, ainsi que des lieux culturels et sportifs, ces deux derniers bénéficiant de quelques exceptions. Ces restrictions entreront en application jeudi matin.

(jg/L'essentiel)

Ton opinion