Publié

Au LuxembourgLes députés valident le CovidCheck étendu

LUXEMBOURG - La Chambre a approuvé, ce lundi matin, les nouvelles mesures anti-Covid, dont la généralisation, au 1er novembre, du régime CovidCheck.

Les députés ont approuvé la généralisation du régime CovidCheck.

Les députés ont approuvé la généralisation du régime CovidCheck.

Le CovidCheck à toutes les sauces et les tests rapides qui disparaissent. Les députés ont validé ce lundi matin, avec les voix de la majorité, la nouvelle loi sur les mesures de lutte contre la pandémie, qui doit rester en vigueur jusqu'au 18 décembre. Cette loi prévoit donc d'appliquer, dès le 1er novembre, le régime CovidCheck à tous les restaurants, en supprimant la possibilité, pour les établissements, de s'en passer quand les tables ne dépassent pas quatre convives, comme c'est le cas jusqu'à présent. Le CovidCheck restera optionnel en terrasse.

En outre, la loi adoptée lundi prévoit la possibilité d'introduire le régime CovidCheck dans les entreprises et les administrations. Celles-ci pourront l'appliquer, sur la base du volontariat, dans la totalité de leurs locaux, ou uniquement dans des lieux précis de travail, ou avec les clients. Par ailleurs, ce régime ne s'appliquera plus aux enfants à partir de 6 ans, mais pour ceux de 12 ans et 2 mois ou plus. Les jeunes pourront se faire vacciner à partir de leur 12e anniversaire.

QR code payant

Pour appuyer cette généralisation du CovidCheck, qui a pour objectif d'inciter un maximum de réfractaires à se faire vacciner, le texte supprime les autotests à l'entrée des établissements. Seuls les tests antigéniques certifiés par des professionnels de la santé, avec un QR code et payants, seront acceptés.

Le texte prévoit aussi une révision des conditions de rassemblements. Pour les rassemblements de 11 à 2 000 personnes, le régime CovidCheck permettra de lever les mesures telles que le port du masque ou la distanciation sociale... Quant aux rassemblements de plus de 2 000 personnes, ils seront possibles dans le cadre d'un protocole sanitaire.


Quelques manifestants devant et dans la Chambre

Une cinquantaine de manifestants anti-CovidCheck étaient présents devant la Chambre des députés, à l'occasion des débats de ce lundi, sur la généralisation du dispositif. Quelques-uns ont pu accéder à la tribune du public, où ils ne sont pas restés longtemps, juste le temps d'un «geste déplacé» d'une des manifestantes pendant le discours du député DP Gilles Baum, explique une porte-parole de la Chambre.

(jw/L'essentiel)

Une motion de Wiseler rejetée

Lors des débats, le député CSV Claude Wiseler a déposé une motion pour, notamment, une meilleure pédagogie sur la vaccination, et pour «une campagne de sensibilisation à grande échelle, explicative et non culpabilisante», qui ciblerait «les personnes encore hésitantes» pour les convaincre. La motion a été rejetée.

Ton opinion