Affaire des écoutes – Les députés veulent tirer l'affaire au clair
Publié

Affaire des écoutesLes députés veulent tirer l'affaire au clair

LUXEMBOURG - Les députés se prononceront mardi après-midi pour la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire afin de faire la lumière sur l’affaire dite «des écoutes».

La commission de contrôle du Service des renseignements luxembourgeois (SREL) s’est réunie ce mardi matin pour entendre l’ancien procureur général Robert Biewer sur l’affaire des écoutes de Jean-Claude Juncker. Elle lui a notamment fait écouter l’enregistrement sonore de la conversation entre le Premier ministre et l’ancien directeur du service des renseignements, Marco Mille.

Dans la foulée, sous la houlette du président de cette commission, François Bausch (Déi greng), les chefs de fraction Marc Spautz (CSV), Lucien Lux (LSAP) et Claude Meisch (DP) se sont prononcés pour la mise en place d’une enquête parlementaire.

Droit de regard

Ce point sera d’ailleurs abordé prioritairement ce mardi après-midi à la Chambre des députés. Les élus devraient se prononcer pour cette commission d’enquête, les chefs de fraction insistant pour que l’ensemble des forces politiques de la Chambre y soient représentées.

Des anciens membres du SREL pourraient y être convoqués pour y être entendus. Les parlementaires souhaiteraient que les personnes écoutées illégalement aient accès aux informations les concernant. Marco Mille a parlé de quelque 300 000 fiches stockées par ses services.

(L'essentiel Online)

Ton opinion