Voyage – Les deux jolies françaises des Antilles

Publié

VoyageLes deux jolies françaises des Antilles

La Martinique et les îles de Guadeloupe sont une version dépaysante de la France outre-mer. Toutes deux sont dotées d'une nature généreuse propice à l'écotourisme.

Des champs de canne à sucre dont on tire le rhum, invitation au «spiritourisme». Des plantations de cocotiers et de bananes pour les jus de fruits. Des plages de sable blanc aux eaux turquoise où se découpent des palmiers. Des mangroves traversées de passerelles pour se promener au pied des palétuviers. Des lambeaux de brume accrochés aux volcans… La Martinique et la Guadeloupe sont deux régions françaises d'outre-mer dans les petites Antilles absolument dépaysantes.

Fin novembre, elles sortiront d'une saison humide, baignée de soleil et d'une occasionnelle averse chaude, pour rentrer dans la saison sèche, à la douce météo ensoleillée. Toutes deux sont dotées d'une nature généreuse propice à l'écotourisme.

Marchés animés et stations balnéaires

Avec ses bougainvilliers roses, orange, jaunes, chatoyants, ses frangipaniers au succulent parfum et fleurs blanches, ses caneficiers aux grappes dorées, la Martinique est surnommée «L'île aux fleurs». Entre la Montagne Pelée, la plaine du Lamentin, la savane des pétrifications, les forêts denses, les rivières, le paysage est varié. À Fort-de-France, le visiteur se baladera dans la Savane, un jardin bordé de boutiques et cafés. La Martinique est connue pour sa course de yoles rondes reprenant les dessins ancestraux des pêcheurs.

À un saut de puce, il y a la Guadeloupe, composée de sept îles dont les deux principales prennent la forme des ailes d'un papillon posé sur la mer des Caraïbes. Grande-Terre, vallonnée, dispose de beaux lagons. C'est là que se trouvent Pointe-à-Pitre, avec ses marchés animés, et les stations balnéaires. Plus sauvage, Basse-Terre abrite les chutes du Carbet et le volcan de la Grande Soufrière. La Guadeloupe possède de superbes fonds marins riches en coraux, notamment dans les îles Saintes.

(Séverine Goffin/ L'essentiel)

Ton opinion