Les «Dieux du Stade» en montrent toujours plus
Publié

Les «Dieux du Stade» en montrent toujours plus

Les rugbymen du Stade Français fêtent le dixième anniversaire de leur célèbre calendrier avec une édition 2010 plus osée, sous l'objectif du photographe américain Tony Duran.

Les mois de janvier, avril, juillet, septembre et décembre sont l'occasion pour certains joueurs et plusieurs invités de se dévoiler dans des poses artistiques dont certaines exposent leur intimité partiellement ou plus nettement, ce qui n'était pas arrivé à ce point depuis la première édition du calendrier. Le public découvrira Alexis Driollet posant nu sous une veste de smoking. Les lutteurs Benoît Bouzekri, Cyril Vescan et Jonathan Lemaire-Thiam sont immortalisés dans un corps à corps viril. Ignacio Mieres du Stade Français est «surpris» dans sa salle de bains.

Le rugbyman Juan Manuel Leguizamon compte parmi les plus pudiques. Le nouveau joueur parisien et international anglais, James Haskell, est en couverture de cette nouvelle édition livrée avec un poster géant de Dimitri Szarzewski, avec au dos les noms des 217 athlètes qui ont participé à l'aventure depuis 2000.

Le calendrier des «Dieux du Stade», l'un des grands succès internationaux de l'édition photographique de charme, s'est vendu l'an dernier à 180 000 exemplaires, sans compter le DVD réalisé pendant les prises de vue parisiennes. Une partie des bénéfices est reversée à une association de bienfaisance. L'an dernier, le Samu Social de Paris avait été choisi.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion