Au Luxembourg – Les drones viennent en renfort aux viticulteurs
Publié

Au LuxembourgLes drones viennent en renfort aux viticulteurs

REMICH – Corinne Kox a fait preuve d'innovation. Grâce à l'utilisation de drones, elle répand les produits phytosanitaires bio avec beaucoup plus de précision.

Les drones viennent désormais en renfort des vignobles du domaine L&R Kox.

Les drones viennent désormais en renfort des vignobles du domaine L&R Kox.

Domaine L&R Kox

La jeune viticultrice Corinne Kox a une passion pour les nouvelles technologies et a décidé d'en faire usage en viticulture. Ayant grandi au sein de l'entreprise familiale créée par son grand-père, elle cultive aujourd'hui des vignes avec son père et sa mère le long de la Moselle luxembourgeoise. Sur le domaine viticole de dix hectares, méthodes traditionnelles et dernières technologies se côtoient. D'ailleurs, Corinne Kox a eu l'idée de pulvériser ses vignes avec des produits phytosanitaires, non pas depuis le sol, comme auparavant, mais depuis les airs, à l'aide de drones.

«Les nombreux tests effectués dans les centres de recherche sur l'utilisation de drones dans les vignobles montrent qu'ils sont un outil prometteur en termes de réduction d'intrants», affirme la viticultrice. En clair, cela signifie qu'il faut moins de pesticides. Car plus la pulvérisation de produits phytosanitaires est ciblée, moins il en faut.

Projet-pilote du Luxembourg, pour le Luxembourg

Au cours de la deuxième semaine du mois de juillet, des pilotes se sont attelés à mettre l'idée de Corinne Kox en œuvre en pulvérisant des insecticides bio sur les vignobles. Derrière le projet se cache Luxaviation, un groupe d'aviation d'affaires dont le siège se trouve au Luxembourg. L'entreprise prévoit de s'implanter sur le marché des drones.

Les drones représentent une tendance dans l'agriculture. L'utilisation de nouvelles technologies promet plus d'efficacité, notamment parce qu'elles sont toujours plus faciles d'utilisation. «Les drones sont plus faciles et plus économiques à manier que des hélicoptères. Étant donné qu'il est possible de piloter les drones plus près du sol, ils permettent non seulement une plus grande précision, mais également la réduction de nuisances sonores pour les résidents», explique Patrick Hansen, dirigeant du groupe Luxaviation.

(Marlene Brey/L'essentiel)

Ton opinion