Au Luxembourg – Les écoliers privés de procession d'Echternach?

Publié

Au LuxembourgLes écoliers privés de procession d'Echternach?

LUXEMBOURG - Les organisateurs de la manifestation inscrite au patrimoine de l'Unesco protestent contre les dates des congés de Pentecôte 2019, qui excluent la procession.

La procession d'Echternach réunit chaque année des milliers de pèlerins dans la ville de l'est du Luxembourg.

La procession d'Echternach réunit chaque année des milliers de pèlerins dans la ville de l'est du Luxembourg.

Editpress

En 2019, le week-end de la Pentecôte ne tombe pas pendant les vacances scolaires du même nom. Si le lundi 10 juin sera bien férié, comme d'habitude, il n'en sera rien du mardi 11 juin, jour de la procession dansante d'Echternach, qui se déroule, chaque année le mardi de la Pentecôte. «Le jour de la procession dansante a toujours été explicitement déclaré congé scolaire», affirme Marc Diederich, président de l’Œuvre Saint-Willibrord, qui organise la manifestation inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

«On avait d'abord cru à un oubli de l'administration», indique le communiqué de l'Œuvre, qui dit avoir fait valoir sa position au ministère, y voyant une violation de la convention passée avec l'Unesco. Marc Diederich affirme que le ministère a indiqué donner un jour de congé aux élèves d'Echternach le jour de la procession. Pour le reste du pays, «les enseignants sont invités à accepter d'éventuelles excuses concernant les absences d'élèves lors de cet évènement, sans pour autant que les élèves soient libérés collectivement des cours», explique Marc Diederich, citant une lettre du ministère de l'Éducation nationale.

Le ministère «ne comprend pas»

L'affaire a pris un tour politique, puisque les députés chrétiens-sociaux Octavie Modert, Léon Gloden et Françoise Hetto-Gaasch se sont fendus, ce mardi, d'une question parlementaire sur le sujet pour demander les raisons de sa décision au ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch. Le gouvernement avait déjà, dans une circulaire de juin 2014, insisté sur «la neutralité de l'école publique» en matière religieuse. Les fonctionnaires, qui bénéficient d'une demi-journée de congé à l'occasion du mardi de Pentecôte, avaient eux été invités à mieux le gérer, pour que les administrations puissent rester ouvertes ce jour-là.

Contacté par L'essentiel, le ministère de l'Éducation nationale «ne peut pas comprendre les reproches qui lui sont adressés. Chaque élève qui le souhaite pourra se rendre à Echternach pour participer à la procession», insiste une porte-parole du ministère. «En accordant ce droit à tous les élèves, l'Éducation nationale honore bel et bien la convention de l'Unesco sur le patrimoine culturel».

Une décision similaire avait déjà été prise en 2015. Le «Pilgerdag», jour de congé scolaire collectif chômé par les élèves du pays pour qu'ils puissent participer au pèlerinage de l'Octave en l'honneur de Notre-Dame de Luxembourg, avait été supprimé au nom de la laïcité et du traitement égalitaire de tous les élèves, qu'ils soient catholiques ou pas. L'Œuvre Saint-Willibrord affirme de son côté que la procession d'Echternach revêt, au-delà de son aspect religieux, «une dimension culturelle évidente».

(JW/L'essentiel)

Pas de débat pour les autres années

Les dates des congés de la Pentecôte sont déjà connues pour les trois années à venir. Pour l'année scolaire qui s'ouvre dans les prochains jours, ils sont prévus du 19 au 27 mai 2018. La procession dansante intervient pendant les vacances, le mardi 22 mai. Si l'année suivante pose problème, on revient à la normale en 2019-2020 avec des congés de la Pentecôte du 30 mai au 7 juin pour une procession le mardi 2 juin.

Ton opinion