Au Luxembourg – Les émissions de CO2 ont baissé de 22% en 15 ans
Publié

Au LuxembourgLes émissions de CO2 ont baissé de 22% en 15 ans

LUXEMBOURG- Le gouvernement a fait le point ce mardi sur son objectif de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre en 2030, par rapport à 2005.

Claude Turmes et Carole Dieschbourg ont fait le point sur la situation climatique.

Claude Turmes et Carole Dieschbourg ont fait le point sur la situation climatique.

Editpress/Didier Sylvestre

«Nous avons su tenir nos engagements», s'est félicitée ce mardi Carole Dieschbourg, la ministre Déi Gréng de l'Environnement, lors de la présentation d'un état des lieux de la politique énergétique et climatique. En 2020, les émissions de gaz à effet de serre (GES) attribuées au Luxembourg (hors système communautaire d'échange de quotas d'émission) se chiffraient à 7,86 millions de tonnes de CO2 équivalent, en baisse de 22% par rapport à 2005. «Au niveau international, il était demandé une baisse de 20%», rappelle Carole Dieschbourg.

La ministre souligne que le pays a profité de l'effet Covid pour atteindre ce résultat. «Mais entre 2005 et 2020, la population a augmenté de 35%, dit-elle. En combinaison avec la réduction de 22% des GES, ceci a mené à une baisse de 43% des émissions par habitant, c'est considérable».

«La société luxembourgeoise est prête»

Le pays parviendra-t-il à tenir ses prochains engagements, à savoir une baisse de 55% des ges en 2030 par rapport à 2005 et une neutralité carbone d'ici 2050? Car si les émissions de CO2 dans le secteur du transport, qui pèse plus de 60% du total, ont baissé de 33% en 15 ans (NDLR: avec une forte baisse entre 2019 et 2020, en raison de la pandémie, alors que la part du secteur avait augmenté de 2016 à 2019), d'autres secteurs sont devenus plus polluants. C'est le cas des industries manufacturières et des industries de l'énergie et de la construction (+10% en 15 ans), de l'agriculture et de la sylviculture (+10%), des déchets et eaux usées (+5%). En ce qui concerne les bâtiments résidentiels et tertiaires, les émissions de GES n'ont reculé que de 1% en 15 ans.

«Nous sommes sur la bonne voie», veut croire Claude Turmes, le ministre Déi Gréng de l'Énergie. «La loi climat du 15 décembre 2020 a fixé des objectifs pour les différents secteurs, avec notamment la mise en place de différentes subventions dans la rénovation énergétique ou pour la mobilité verte». À ce titre, le ministre note que 30 000 résidents ont acheté un vélo ces deux dernières années et que «plusieurs milliers» ont troqué leur voiture fossile contre une voiture électrique. «La société luxembourgeoise est prête et les instruments mis en place depuis deux ans commencent à produire leurs résultats», conclut-il.

Les détails de l’état des lieux «climat et énergie» 2021 sont disponibles en suivant ce lien.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Ton opinion