Royaume-Uni: Les employés d’une ONG d’aide aux SDF font grève pour ne pas devenir… SDF

Publié

Royaume-UniLes employés d’une ONG d’aide aux SDF font grève pour ne pas devenir… SDF

Des centaines de travailleurs de l’ONG britannique Shelter ont commencé lundi à débrayer pour obtenir des hausses de salaires. Face à l’inflation, ils craignent de tomber eux-mêmes dans la précarité.

L’ONG Shelter est active dans l’aide aux sans-abri.

L’ONG Shelter est active dans l’aide aux sans-abri.

Photo d’illustration/AFP

Plus de 600 travailleurs de l’ONG britannique d’aide aux sans-abri Shelter commencent lundi une grève de deux semaines pour demander de meilleurs salaires, craignant de devenir eux-mêmes… des SDF, d’après un communiqué lundi du syndicat Unite. La direction de Shelter a mis en œuvre une augmentation de 3% en 2022, bien plus faible que l’inflation, «ce qui fait que beaucoup de ses propres employés ne sont pas en mesure de payer leur loyer», et «fait planer sur eux le spectre de devenir sans-abri», affirme ce communiqué.

«Le contentieux est devenu de plus en plus acrimonieux car la direction de l’institution caritative refuse (de participer à) des négociations d’ampleur avec les représentants d’Unite», précise le syndicat. «Shelter a assez de réserves» financières «pour offrir une augmentation décente à ses équipes dévouées et qui travaillent dur, mais elle a choisi de ne pas le faire», selon Sharon Graham, la directrice générale de Unite, citée dans le communiqué.

La direction met la faute sur la crise du coût de la vie

Tim Gutteridge, directeur financier de Shelter, a pour sa part expliqué que «malheureusement, la crise du coût de la vie frappe nos collègues mais (pèse) aussi (sur) nos coûts opérationnels, et nous faisons tout ce que nous pouvons pour traverser ces temps économiques difficiles». «Un débrayage n’est pas ce que nous souhaitons, après des mois de discussions avec le syndicat, mais nous respectons le droit de faire grève», a-t-il ajouté.

Face à l’inflation galopante de 11% et dans un contexte de pénurie de travailleurs, le Royaume-Uni connaît une multiplication de mouvements de grève inédits depuis plusieurs décennies, qui touchent tous les domaines de la vie économique: infirmières, ambulanciers, avocats, transports ou fonction publique.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires