Dr Sex: «Mes enfants refusent de vivre avec mon nouveau partenaire!»

Publié

Dr Sex«Mes enfants refusent de vivre avec mon nouveau partenaire!»

Lena est retombée amoureuse après une période de célibat. Elle envisage désormais un avenir avec son nouveau partenaire. Sauf que cette décision ne fait pas l'unanimité dans son entourage.

par
Bruno Wermuth

Unsplash / Benjamin Manely

Question de Lena (42 ans) à Dr Sex

Réponse de Dr Sex

Chère Lena,

La question de savoir comment concilier deux ou plusieurs relations pour former une famille recomposée et comment organiser et structurer celle-ci de manière à convenir à toutes les personnes impliquées est un sujet récurrent dans mon cabinet de conseil.

Les défis à surmonter sont nombreux et le chemin pour y parvenir est semé d’embûches. Il est clair que les adultes prennent – et doivent prendre – l’initiative dans ce processus!

S'il est judicieux de laisser les enfants s'exprimer en fonction de leur âge, leur accorder un droit de veto ou la possibilité de décider eux-mêmes serait trop leur demander et leur conférerait un pouvoir qui ne correspond pas à leur rôle et à leur position au sein du système familial.

Il en va de même pour les parents et les beaux-parents. Ils sont précieux et leur rôle dans le système familial élargi ne doit pas être sous-estimé. Néanmoins, il est important de fixer des limites à leur droit d'organisation et de codécision. Car même les conseils bien intentionnés restent en premier lieu des attaques.

Que faire?

Vous n'êtes pas en couple depuis longtemps. Par conséquent, prenez votre temps avant de créer une famille recomposée et clarifiez d'abord les conditions de la cohabitation souhaitée.

La question de savoir qui assume la responsabilité de l'éducation, sous quelle forme et dans quel rôle, en fait partie. Il convient dans un premier temps de trouver un terrain d'entente à ce sujet avec le père de tes enfants. Par la suite, il s'agit d'avoir une discussion à quatre avec lui, sa partenaire éventuelle et ton nouveau partenaire. Si vous ne parvenez pas à vous mettre d'accord, vous avez la possibilité de vous adresser à un centre de conseil en éducation.

Il faut absolument respecter le fait que le système familial primaire - c'est-à-dire toi, le père et les enfants - a la priorité sur les nouveaux partenaires. Ignorer cette hiérarchie ou donner aux nouveaux venus des droits qu'ils n'ont pas, conduirait inévitablement à des problèmes pour toutes les personnes concernées. Bon courage!

Dr Sex

Ton opinion

2 commentaires