Selon la Cour des comptes – Les Etats de l'UE ont gaspillé 7 milliards d'euros

Publié

Selon la Cour des comptesLes États de l'UE ont gaspillé 7 milliards d'euros

Dans un rapport publié mercredi, la Cour des comptes de l'Union européenne a déploré que les États membres ont dépensé sept milliards d'euros sans base juridique lors de l'exercice écoulé.

La Cour des comptes de l'Union Européenne a critiqué la gestion financière des États de l'UE.

La Cour des comptes de l'Union Européenne a critiqué la gestion financière des États de l'UE.

DPA

«La sélection des projets a été réalisée avec la priorité de dépenser les fonds disponibles pour éviter de les perdre selon le principe "tout ce qui n'est pas utilisé est perdu" plutôt qu'à l'obtention de résultats satisfaisants», souligne le rapport annuel de la Cour sur la gestion du budget 2013 de l'UE qui représentait 148 milliards d'euros pour les paiements, soit une somme de 290 euros par citoyen. Vitor Caldeira, président de la Cour, demande qu'un «plus grand soin soit désormais apporté à la gestion et au contrôle des fonds de l'UE.» Selon le rapport présenté mercredi, plus de 7 milliards ont été dépensés sans aucune base légale lors de l'exercice précédent.

«Il faut que la Commission et les États membres soient plus attentifs à la manière dont ils dépensent l'argent des contribuables européens», insiste-t-il. La Cour a validé les comptes de 2013 de l'Union européenne. Elle a «émis une opinion favorable sur la fiabilité des comptes de l'Union et conclu que la perception des recettes a été exempte d'erreur». Elle a relevé un taux d'erreur estimatif de 4,7% contre 4,8% en 2012 pour les dépenses. Ce taux d'erreur «ne constitue pas un indicateur de la fraude, de l'inefficacité ou du gaspillage qui affectent les dépenses. Il s'agit d'une estimation des paiements qui n'auraient pas dû être effectués sur le budget de l'UE parce que les montants versés n'ont pas été utilisés conformément aux règles de l'Union», a précisé la Cour.

Regagner la confiance des citoyens

«Parmi les erreurs les plus fréquentes, figurent par exemple des aides versées à une entreprise déclarée en tant que PME alors qu'elle est en fait détenue par une grande société, ou des travaux venant s'ajouter à un marché public existant sans que soit donnée à d'autres soumissionnaires la possibilité de présenter leurs offres», souligne le rapport.

«La plupart des erreurs concernent des domaines placés en gestion partagée entre les États membres et la Commission européenne: Politique régionale, transports et énergie, Développement rural, environnement, pêche et santé», précise le rapport. La vice-présidente de la Commission chargée du Budget, Kristalina Georgieva, a salué les conclusions de la Cour des comptes qui démontre la réduction des erreurs. «L'Europe a perdu une partie de sa crédibilité et de la confiance des citoyens. Nous devons la regagner», a-t-elle conclu.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion