A propos d'Alep – «Les exécutions d'enfants, ça ne vous dérange pas?»

Publié

À propos d'Alep«Les exécutions d'enfants, ça ne vous dérange pas?»

Les ambassadeurs américain et russe ont eu un échange musclé, mardi soir à l'ONU, alors que les civils sont pris au piège à Alep.

«Une centaine d’enfants sont coincés dans les décombres d’un bâtiment. Des terroristes sans doute. Parce que tous ceux qui ont été bombardés, exécutés, sont des terroristes», a lancé mardi ironiquement Samantha Power, ambassadrice des États-Unis à l’ONU, à l’occasion d’une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité des Nations unies. «Trois membres de l’ONU encerclent les civils (NDLR: la Russie, la Syrie et l’Iran). Vous devriez avoir honte. Êtes-vous incapable de ressentir un peu de honte? Les actes de barbarie, les exécutions d’enfants, ça ne vous dérange pas un peu?».

Une invective à laquelle la Russie a répondu par l’intermédiaire de son ambassadeur à l’ONU, Vitali Tchourkine. «Je trouve étrange que vous parliez comme Mère Teresa. S’il vous plaît, rappelez-vous du pays que vous représentez, rappelez-vous de vos actions passées et après vous viendrez nous donner des leçons de morale».

Alors qu’une trêve avait été négociée pour permettre aux civils d’être évacués, les bombardements ont repris à Alep. «L'aviation du régime syrien a mené mercredi des frappes aériennes sur la dernière poche rebelle d'Alep», a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Un correspondant de l’AFP sur place faisait également état de frappes d'artillerie du régime. L'allié russe du président Bachar el-Assad a accusé les rebelles d'avoir déclenché les hostilités, alors que le parrain de l'opposition, la Turquie, a blâmé les troupes du régime et leurs alliés.

Source AFP

(MC/L'essentiel/AFP)

Ton opinion