Au Luxembourg – Les expatriés britanniques sont déçus et inquiets
Publié

Au LuxembourgLes expatriés britanniques sont déçus et inquiets

LUXEMBOURG - Un groupe réunissant un millier d'expatriés britanniques au Grand-Duché s'inquiète des conséquences qu'aura le Brexit sur leur quotidien.

Les membres de BRILL ont offert aux passants des tasses de thé, samedi, à Luxembourg-Ville, pour aborder la question du Brexit avec le grand public.

Les membres de BRILL ont offert aux passants des tasses de thé, samedi, à Luxembourg-Ville, pour aborder la question du Brexit avec le grand public.

BRILL

«Tristesse et déception». Les membres de BRILL (British immigrants living in Luxembourg) ne cachent pas leur préoccupation après la signature, lundi soir, de la lettre d'activation du Brexit. Pour ce groupe, qui réunit un peu plus d'un millier de Britanniques vivant au Luxembourg, «le Royaume-Uni fait une erreur énorme en quittant l'Union européenne». «Il s’agit d’un jour qu’aucun des membres ne voulait voir arriver», poursuivent ces expatriés qui vivent pour la plupart depuis de nombreuses années au Grand-Duché.

«Beaucoup de Britanniques n’ont pas pu voter pour cette décision de quitter l’Union européenne. Plus de 50% des membres de BRILL vivent en dehors du Royaume-Uni depuis plus de 15 ans et n'y jouissent donc plus du droit de vote», déplorent-ils. À travers l'UE, les Britanniques s'inquiètent de l'impact que l'accord aura sur leur vie. Certains craignent de perdre l'accès à la gratuité des soins de santé, ou encore aux régimes de pension appliqués dans l'UE. Au Grand-Duché, les citoyens britanniques redoutent surtout les conséquences que pourrait avoir le Brexit sur leurs droits de résidence, sur la reconnaissance de leurs qualifications ou encore sur l'emploi.

«Si les négociations se passent mal avec l'UE, nous craignons de ne pas garder tous nos droits en matière de travail», explique pour le BRILL Fiona Godfrey, contactée par L'essentiel. Selon un sondage, 90% des membres de BRILL veulent continuer à vivre au Luxembourg après le Brexit. 70% d'entre eux comptent par ailleurs demander la nationalité luxembourgeoise dans les deux prochaines années. Au total, 1,2 million de Britanniques vivent dans des pays de l'UE.

(jd /L'essentiel)

Ton opinion