Vrai ou faux Léonard de Vinci? – Les experts divisés sur un tableau saisi en Suisse

Publié

Vrai ou faux Léonard de Vinci?Les experts divisés sur un tableau saisi en Suisse

Un tableau attribué au maître italien, «le portrait d'Isabella d'Este» a été saisi en Suisse sur demande de la justice italienne, relançant la polémique sur l'authenticité de ce portrait.

L'histoire débute en octobre 2013 quand le quotidien de référence italien, le Corriere della Sera, affirme qu'«après 500 ans, le merveilleux portrait d'Isabella d'Este, réalisé par Léonard de Vinci, a été retrouvé». "Le tableau est authentique", dit à l'époque le professeur Carlo Pedretti, cité par le quotidien. Cet historien d'art est considéré comme l'un des plus grands experts de Léonard de Vinci. Directeur du Centre des études vinciennes du Hammer Museum de Los Angeles, citoyen d'honneur de la petite localité toscane de Vinci dont est originaire le grand peintre, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur l'artiste.

L'œuvre fait partie d'une collection d'environ 400 tableaux appartenant à une famille italienne qui vit entre le centre de la péninsule et la partie germanophone de la Suisse, écrivait alors le Corriere. Cette collection se trouve en Suisse depuis un siècle environ et la majeure partie des œuvres aurait été achetée par les grands-parents des actuels propriétaires, selon la même source.

«Je ne vois pas la main de Léonard»

Selon le quotidien germanophone suisse l'Aargauer Zeitung, il s'agirait des héritiers de l'industriel et amateur d'art Peter Zai (1855-1936) qui vivait à Turgi, dans le canton d'Argovie. Mais l'autorité du professeur Pedretti ne réussit pas à convaincre tous les experts. «Il s'agit sûrement d'une version d'atelier ou vraisemblablement plus tardive (XVIe ou XVIIe), tirée du portrait dessiné du Louvre», estimait à la même époque Jacques Franck, un autre expert, cité par le journal français Le Figaro.

«Je ne vois pas la main de Léonard, même si c'est un document intéressant. Rien n'exclut qu'elle puisse être contemporaine de Léonard, mais j'en doute: les principales avanies subies par les œuvres graphiques du maître sont postérieures à sa mort, et le dessin du Louvre a été mutilé. Le portrait peint inclut ces manques», avait conclu M. Franck.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion