Réforme de l'Eglise anglicane – Les femmes pourront bientôt devenir évêques

Publié

Réforme de l'Église anglicaneLes femmes pourront bientôt devenir évêques

L'Église d'Angleterre réunie en synode à York s'est prononcée en faveur du principe de l'ordination de femmes évêques, malgré l'opposition des traditionalistes.

Le synode de l'Église anglicane a décidé d'autoriser le projet de loi permettant aux femmes d'être ordonné évêques.

Le synode de l'Église anglicane a décidé d'autoriser le projet de loi permettant aux femmes d'être ordonné évêques.

afp

Après des années de blocages, les membres du synode général ont décidé, à l'issue de 12 heures de débat lundi, de ne pas retarder davantage l'adoption d'un projet de loi autorisant les femmes évêques. Le texte doit être approuvé par une majorité des 44 synodes diocésains avant de revenir au synode général en 2012 pour une adoption finale, ce qui pourrait déboucher sur les premières ordinations de femmes évêques en 2014.

"Nous avons décidé d'envoyer aux diocèses des suggestions, sous la forme d'un projet de loi, à propos duquel beaucoup dans cette assemblée ont des sentiments mitigés", a déclaré l'archevêque de Canterbury, Rowan Williams. Le chef de l'Église anglicane a concédé que cette réforme était susceptible de semer la discorde et qu'il était "extrêmement difficile" de préserver l'unité de la communauté anglicane. Les diocèses vont pouvoir examiner une proposition par laquelle les opposants aux femmes évêques pourraient voir leur volonté respectée par le biais d'arrangements locaux.

La proposition de Rowan Williams d'instituer dans les diocèses où une femme aurait été élue, une juridiction épiscopale parallèle pour les fidèles souhaitant un évêque homme, a été rejetée cette semaine. Christina Rees, engagée dans la campagne en faveur des femmes évêques, a qualifié la décision du synode de "résultat merveilleux". Mais le révérend David Houlding a estimé que "la porte se fermait" pour les traditionalistes au sein de l'Église.

lessentiel.lu avec AFP

Les premières femmes prêtres ont été ordonnées en 1994 par l'Église d'Angletere, déclenchant un exode de plus de 400 membres du clergé traditionaliste en réaction. L'Église anglicane aux États-Unis ou au Canada notamment compte déjà des femmes évêques, sources de fortes tensions avec les traditionalistes.

L'Église épiscopale écossaise autorise depuis 2003 les femmes à devenir évêques, mais aucune n'a encore accédé à cette fonction, tandis que l'Eglise du pays de Galles s'est prononcée contre un tel projet en avril 2008.

Ton opinion