«Gordel» 2012 – Les Flamands «ceinturent» Bruxelles à vélo
Publié

«Gordel» 2012Les Flamands «ceinturent» Bruxelles à vélo

Plusieurs milliers de Flamands ont participé dimanche à une randonnée politico-sportive autour de Bruxelles destinée à marquer le caractère flamand de la périphérie de la capitale belge.

Avec une participation en baisse ces dernières années (40 000 participants l'an dernier contre plus de 80 000 personnes en 2010), le «Gordel» (NDLR: ceinture en flamand) se veut un événement cycliste, pédestre mais aussi politique puisqu'il a également pour but de marquer symboliquement le caractère flamand des communes de la périphérie de Bruxelles.

Dimanche matin, les organisateurs ont dû enlever des clous qui avaient été semés sur le parcours par des opposants à la manifestation. Et le chef de file des indépendantistes flamands Bart de Wever s'est élevé contre «l'arrogance» des francophones qui, dans une commune où ils sont majoritaires, ont refusé de délivrer aux organisateurs l'autorisation d'y installer un départ de la randonnée.

Événement à caractère touristique dans les années à venir

Mais la manifestation s'est dans l'ensemble déroulée dans le calme, dans un contexte de baisse des tensions communautaires après la scission en juillet de l'arrondissement bilingue de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV), réclamée de longue date par les Flamands et qui empoisonnait la vie politique belge depuis des décennies.

Sous le slogan «À fond, encore une fois!», cette 32ème édition devrait être la dernière sous sa forme actuelle, même si des projets existent pour la faire perdurer comme un événement à caractère purement touristique.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion