Polémique en France – Les gays n'ont pas la cote dans les séries télé
Publié

Polémique en FranceLes gays n'ont pas la cote dans les séries télé

Alors que, dans les feuilletons américains, les couples homos sont légion, la France est à la traîne. Seul «Plus Belle la Vie» met en scène des personnages gays.

Dans la série «Glee», Blaine et Kurt sont homosexuels, ce qui ne les empêche pas d'être des personnages récurrents. (photo: EPP)

Dans la série «Glee», Blaine et Kurt sont homosexuels, ce qui ne les empêche pas d'être des personnages récurrents. (photo: EPP)

Aux États-Unis, les héros homosexuels dans les séries foisonnent. Dans «Glee», Kurt Hummel et son petit ami Blaine font partie des héros de la sitcom, tout comme Mitchell et Cameron dans «Modern Family». «Desperate Housewives» (Andrew Van de Kamp), «Nip Tuck» (Liz Cruz) et «The L Word», série décrivant la vie de femmes lesbiennes, bisexuelles et transexuelles, avaient déjà ouvert la voie.

Alors qu’en France le débat sur le mariage pour tous fait rage, le paysage audiovisuel ne laisse que des miettes aux couples LGBT. «Seul "Plus Belle la Vie" a osé mettre en scène un couple homosexuel sans y apporter un regard purement sociologique ou anecdotique», note TeleObs. Si l’on retrouve quelques personnages gays dans les programmes made in France, ils ne font que passer. Pire, certaines sitcoms («Fais pas ci, fais pas ça», «Joséphine Ange Gardien») traitent de l’homosexualité comme d’un problème à résoudre.

«Une homophobie plus ou moins inconsciente»

La raison de ce retard: la ménagère de 50 ans, cible privilégiée des directeurs des programmes. «Réputée frileuse, elle n’aurait pas encore accepté l’évolution de notre société», note l’hebdomadaire français. Selon Claire Varin, journaliste télé, la télévision française n’est pas progressiste: «L’audace n’est pas vraiment son fort, sans compter une homophobie plus ou moins inconsciente».

Les choses pourraient bien évoluer puisque «Tiger Lily», une nouvelle production française bientôt diffusée sur France 2, met en scène quatre femmes, dont une lesbienne. Incarnée par Lio, Muriel est en couple avec une femme de dix ans sa cadette. «L’homosexualité n’est ni mise en avant ni caricaturée, précise François Hitter, conseiller de programme à France 2. Le personnage lesbien n’est pas militant et nous ne souhaitons pas qu’ils soit instrumentalisé dans un débat national».

(L'essentiel Online/Muriel Risse)

Ton opinion