En Moselle – Les gendarmes défoncent la mauvaise porte
Publié

En MoselleLes gendarmes défoncent la mauvaise porte

KNUTANGE - Alors qu'ils étaient à la recherche d'un individu, les gendarmes de Folschviller ont pénétré de force dans un (mauvais) logement, à Knutange.

Une intervention des gendarmes a tourné au fiasco et a laissé des traces bien visibles, à Knutange (Moselle). La scène, racontée par nos confrères du Républicain Lorrain, s'est déroulée mardi matin, vers 7h30. Les gendarmes de Folschviller, à la recherche d'un individu, ont utilisé un bélier pour enfoncer la porte d'un logement. Problème: l'homme qu'ils pensaient pouvoir appréhender, lié à une affaire de stupéfiants, ne se trouvait pas dans la maison dont ils venaient de défoncer la porte et ses occupants n'avaient rien à voir avec lui.

Manifestement, la douzaine de militaires qui a fait le déplacement depuis les environs de Saint-Avold s'est trompée d'adresse... Constatant leur erreur, les gendarmes ont fait demi-tour, laissant le soin aux occupants du logement de réparer les dégâts. Ces derniers ont depuis appris qu'ils devaient avancer les frais liés au remplacement de la porte d'entrée avant de pouvoir être indemnisés par le ministère de la Justice.

«L’erreur est humaine, mais l’opération était très bien organisée et l’erreur d’adressage est énorme. Le minimum pour les gendarmes aurait été de présenter des excuses», a indiqué l'avocat de la famille, Me Bertrand Mertz. Le procureur de la République de Sarreguemines a été saisi. Le préfet, le ministre de l’Intérieur et celui de la Justice vont faire l'objet d'une requête, afin que la famille n'ait pas à avancer l'argent pour la réparation.

(pp/L'essentiel)

Ton opinion