Hôtel au Luxembourg – «Les gens rendront ce "Mama" luxembourgeois»
Publié

Hôtel au Luxembourg«Les gens rendront ce "Mama" luxembourgeois»

LUXEMBOURG - Le concept d'établissement hôtelier décalé Mama Shelter, lancé à Paris, souhaite désormais faire son nid au Kirchberg.

Babyfoots géants, terrain de pétanque, mini-cinéma, bornes d'arcade, couleurs et formes pétillantes, mobilier cosy, déco décalée... La «touche» Mama Shelter s'est installée au Kirchberg. Bien plus qu'un hôtel de 145 chambres, avec ses espaces de coworking ou sa boulangerie de quartier, l'établissement veut devenir «un lieu de vie au Luxembourg», lance Serge Trigano, président de la chaîne. L'homme d'affaires, qui présida le Club Med dans les années 90, marche - aussi - au coup de cœur.

«Je connais Stéphane Bern, qui m'a présenté Xavier Bettel. Ils m'ont vanté les bienfaits du Luxembourg qui est un beau pays, vert, intéressant, à faire découvrir. On veut y apporter un peu de fantaisie et de fun pour le faire connaître». Mama Luxembourg est le treizième site d'un concept né à Paris, qui essaime de Belgrade à Rio de Janeiro, et bientôt de Dubai à Lisbonne. «Ce sont les gens qui le rendront luxembourgeois. L'attitude de l'équipe (NDLR: 45 employés au lancement, 120 attendus à plein régime) donnera la tonalité, mais aussi par exemple des plats, comme les bouchées à la reine, ou des clins d'œil dans la décoration», poursuit Serge Trigano, qui assure la gestion avec son fils Jérémie, l'investissement étant porté par le propriétaire des Novotel et Sofitel au Grand-Duché.

Si l'ouverture a été maintenue mais fractionnée, en raison de la crise sanitaire, le business plan prévoit 75% à 80% de taux d'occupation. «Si cela s'estompe, on espère 30 à 40% en septembre et 60% en octobre», entrevoit le dirigeant, qui compte sur une restauration assurant généralement 50% du chiffre d'affaires. «On est les seuls à avoir ce ratio en Europe», conclut Jérémie Trigano.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion