Les informaticiens toujours très demandés
Publié

Les informaticiens toujours très demandés

Le Grand-Duché recherche en permanence des informaticiens. Pour faire face, le leader du recrutement IT lance une solution free-lance.

Entre 12 000 et 15 000 personnes travaillent dans le secteur IT au Luxembourg. Ce qui fait presque 5 % de sa population active, c'est un des plus forts taux d'Europe. Et le secteur recrute encore. Une étude de Microsoft, publiée en 2007, estimait que le secteur allait créer plus de 1 300 emplois d'ici 2011.

Pour répondre à la demande, il faut aller chercher les candidats hors du pays. C'est ce que fait Lancelot consulting, leader du recrutement IT dans le pays. Ses candidats viennent des pays limitrophes. Depuis 2005, il en a placé environ 120 au Grand-Duché.
Mais les méthodes traditionnelles ne suffisent pas à répondre aux demandes des entreprises, notamment du secteur financier, très gourmand en personnel hautement qualifié.

Ces sociétés ont besoin de professionnels spécialisés en finances et en informatique pour des missions bien définies. «La pénurie va sans doute continuer. Aujourd'hui, on voit pas mal de projets de rénovation et de migration des systèmes dans les banques. Ils vont avoir besoin de personnel», estime Eric Busch, directeur de Lancelot Freelance Solutions.

Pour répondre à leurs demandes, Lancelot veut développer les solutions free-lance. Pour ces missions ciblées et limitées dans le temps, il propose de mettre en relation les entreprises et les spécialistes free-lance. La société a lancé un site Internet spécifique. Le but, être plus réactif.

Linda Cortey

L'IT recrute en soirée

Une dizaine de recruteurs et d'employeurs du secteur IT au Grand-Duché seront au Cat Club le 10 mars prochain. Pour lancer le site itjob.lu, un portail de recrutement dans le secteur de l'informatique au Luxembourg.

Mais la soirée va plus loin: ce sera «la première soirée de recrutement IT» organisée dans le pays. Elle permettra aux jeunes diplômés, aux étudiants et aux candidats à la recherche d’un emploi de rencontrer des recruteurs.

Pour participer, l'inscription est obligatoire sur le site www.itjobs.lu. La «soirée» dure de 17 h à 21 h 30, l'entrée est gratuite et «les boissons sont offertes», précise le site Internet. La formule montre l'originalité mise en place par le secteur pour trouver des nouveaux talents. Il faut dire qu'avec 600 offres à pourvoir, il y a pénurie. lc

Ton opinion