Australie – Les inondations menacent la Grande Barrière

Publié

AustralieLes inondations menacent la Grande Barrière

Les inondations qui touchent le Queensland, s'étendaient mercredi à une quarantaine de villes et menacent désormais la Grande Barrière de corail en raison des détritus et pesticides rejetés en mer.

Les débris et pesticides charriés par les eaux boueuses rejetées en mer constituent un «cocktail» dangereux pour l'équilibre fragile de cet écosystème unique, site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco et importante attraction touristique de la côte est. Ces eaux rejetées ont «le potentiel de perturber la chaîne alimentaire et la vie des coraux», a estimé Michelle Devlin, de l'Université James Cook.

Mercredi, le nombre officiel de communes directement affectées par les inondations est passé de 22 à 40, a annoncé le Premier ministre du Queensland Anna Bligh. Parmi celles-ci, St George, une localité de quelque 2.500 âmes où, face aux débordements de la rivière Balonne, les patients ont été évacués vers un hôpital temporaire et la population se mobilise pour élever des digues de fortune. «Tout le monde s'y met, chacun fait ce qu'il peut», a témoigné le sénateur Barnaby Joyce, l'un des résidents. «Dès que ce sera terminé, nous devrons tout remettre en état très vite, sinon les gens se retrouveront sans travail et le prix des produits de première nécessité va grimper en flèche», a-t-il ajouté.

Une zone grande comme la France et l'Allemagne réunies

Selon le Bureau australien de la météorologie, le niveau de la rivière Fiztroy qui traverse la ville sinistrée de Rockhampton devrait atteindre un pic mercredi à 9,40 m. Cette municipalité de 75 000 habitants située à 500 km de Brisbane (côte est) est l'une des principales villes de cette région agricole et minière, touchée par des inondations qui affectent plus de 200 000 personnes sur une zone grande comme la France et l'Allemagne réunies.

Le niveau de la rivière Fitzroy devrait rester largement au-dessus de son niveau d'alerte pendant une semaine après avoir atteint son pic, ont précisé les services météorologiques. Pour ajouter à une situation déjà dramatique, une alerte aux orages a été émise mercredi pour le sud du Queensland avec le risque «de très fortes précipitations et une brusque montée des eaux». Les cours d'eau à des niveaux record dans de nombreux endroits menacent désormais des villes de l'État voisin de Nouvelle Galles du Sud. Afin de venir en aide aux populations isolées, deux autres hélicoptères de l'armée ont été mobilisés.

75% des mines arrêtées

Les inondations ont déjà coûté un milliard de dollars australiens (754 millions d'euros) en retard de production à l'industrie minière locale, qui fournit la moitié des besoins mondiaux de coke de charbon nécessaire à l'industrie sidérurgique. Selon le ministre des ressources de l'Etat, le secteur perd 100 millions de dollars par jour.

«Nos mines sont à 75% arrêtées en raison des inondations, cela a un gros impact sur les marchés internationaux et sur la production mondiale d'acier», a déclaré Anna Bligh, pour qui «cette catastrophe est sans précédent dans le Queensland par son étendue».

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion