Spectacle au Luxembourg – Les jeunes rappent pour oublier leurs difficultés

Publié

Spectacle au LuxembourgLes jeunes rappent pour oublier leurs difficultés

ESCH-BELVAL - Des jeunes patients atteints de troubles psychiatriques présentent leur spectacle de danse et de rap, ce soir, à la Rockhal.

Les jeunes sont prêts à dévoiler leur spectacle de 40 minutes.

Les jeunes sont prêts à dévoiler leur spectacle de 40 minutes.

Dans une salle de répétition à la Rockhal, la chorégraphe Sylvia Camarda et le rappeur David Galassi du groupe De Läb dirigent leur troupe avec tendresse et autorité. La bonne méthode pour tirer le meilleur de ces apprentis rappeurs et danseurs au parcours semé d'embûches.

Les 21 jeunes qui participent au projet «Loos alles eraus» sont tous traités pour des troubles psychiatriques aux Hôpitaux Robert Schuman. Plus qu'un projet artistique, le spectacle qu'ils présenteront ce soir à la Rockhal fait aussi partie de leur thérapie. «Cela leur offre une autre manière de s'exprimer. Ils ont tous écrit leurs textes avec l'aide de David», explique Katja Engelhartt, leur thérapeute.

Les instructeurs aussi

«Cette expérience nous aide à vivre avec nos soucis et surtout à les accepter», expliquent Vicky, 17 ans, et Geisa, 15 ans. «C'est la première fois que je participe à une telle aventure. On sent qu'on fait aussi partie de cette société. Beaucoup s'estiment en marge», lance encore Maria, 17 ans.

Les participants jurent «avoir beaucoup appris». Leurs instructeurs aussi. «Aider ces jeunes était un véritable challenge. Pour eux, faire le premier pas est ce qu'il y a de plus difficile. Ensuite, tout s'enchaîne, car ils ont énormément de choses à raconter», conclut David Galassi.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion