Covid-19 au Luxembourg – Les jeunes sont les plus angoissés par la crise

Publié

Covid-19 au LuxembourgLes jeunes sont les plus angoissés par la crise

LUXEMBOURG - Le nombre de suicides n'a pas augmenté avec la crise sanitaire, annonce le ministère de la Santé, mais les jeunes sont touchés par l'anxiété.

Les appels de jeunes concernant dépression et stress ont doublé depuis un an.

Les appels de jeunes concernant dépression et stress ont doublé depuis un an.

Pixabay/Illustration

Cette nouvelle période de crise sanitaire peut générer des angoisses chez certaines personnes. La récente recrudescence des cas ne vient pas améliorer la situation. Mais selon la ministre de la Santé, Paulette Lenert, le confinement n'a pas entraîné une hausse des suicides depuis le début de la crise sanitaire, par rapport aux années précédentes, a-t-elle indiqué ce mardi matin, dans une réponse parlementaire.

En période prépandémie, le Centre d'information et de prévention (CIP) a traité en moyenne 30 appels par mois. Durant le confinement, les appels liés à des envies suicidaires n'ont pas augmenté, précise la ministre. Les appels téléphoniques pour soutien psychologique ont même baissé.

Hausse de la demande en ligne

C'est via la page Facebook du CIP que la demande a été la plus forte. Depuis un an, la page, désormais suivie par 3 775 personnes (+72% d'abonnés), a été fréquemment sollicitée par les internautes. En moyenne, le centre enregistre près de 40 demandes par mois, sur son site Internet ou sur Facebook.

Ce sont les jeunes qui seraient les plus touchés par l'anxiété, d'après les chiffres de la ministre de la Santé. Le KJT (Kanner-Jugendtelefon), la ligne prévue pour les enfants, relève une nette hausse des appels: le nombre de contacts liés au suicide était de 33 en 2020, contre 24 en 2019. Les appels de jeunes concernant dépression et stress ont doublé depuis un an.

(mm/L'essentiel)

Ton opinion