Au Luxembourg – Les Lego en famille pour «ne pas être devant la télé»
Publié

Au LuxembourgLes Lego en famille pour «ne pas être devant la télé»

SANEM – Des constructions de toutes sortes étaient visibles, ce week-end, à l’occasion des Brick Days. L’événement a attiré des enfants, mais pas seulement!

Les briques étaient à l’honneur à Sanem, grâce aux Brick Days, qui ont rassemblé les passionnés de Lego dans le hall polyvalent ce week-end. Dès l’entrée dans la grande pièce, les visiteurs étaient attirés par des constructions multicolores et sophistiquées. «Il y a notamment une grue de 2,50m de haut», montre Robert Martellotto, président de l’asbl Luxembourg Lego user group, organisateur de l’événement.

Selon lui, les Brick Days attirent «bien sûr des familles avec enfants qui adorent les maquettes que l’on expose» et s’équipent en pièces détachées, mais aussi des passionnés qui «viennent chercher des pièces rares». En effet, beaucoup de stands «vendent des marchandises hors commerce». Au total, «nous avons eu plus de 400 visites samedi, nous en attendons un millier sur le week-end», reprend l’organisateur.

58 couleurs, contre six au départ

Tamara est venue avec ses trois enfants. «Mon fils de 8 ans est très fan, cela lui fait plaisir d’être ici», dit-elle tout sourire. Selon elle, les Lego bénéficient d’un effet nostalgique: «Dans mon enfance, j’ai aussi joué aux Lego, maintenant, c’est au tour des enfants». Elle veut cependant contrôler les achats de la famille: «Notre maison n’est pas extensible et il y a déjà assez de Lego à la maison! Mais mon fils pourrait tout acheter», sourit-elle.

De son côté, Tom avoue jouer aux Lego avec ses deux enfants. «Je ne vais pas jouer seul!», plaisante-t-il. Selon lui, cette activité «permet de ne pas mettre les enfants devant la télévision, c’est plus intéressant pour eux ainsi». Le jeu de briques semble loin d’être démodé. «Lego s’est beaucoup adapté ces dernières années. Ils ont ciblé des séries dérivées comme Star Wars, Harry Potter...», reprend Robert Martellotto. Pour preuve de l’évolution, il explique que «si Lego a débuté avec six couleurs, il y en a 58 actuellement».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Un autre événement

Après les Brick Days, un autre événement se prépare. Ce sera à Medernach, les 20 et 21 novembre. «Il y aura d’autres exposants, cela vaudra le coup de revenir», promet Robert Martellotto.

Ton opinion