Emploi au Luxembourg: Les limites au télétravail reviennent début juillet

Publié

Emploi au LuxembourgLes limites au télétravail reviennent début juillet

LUXEMBOURG – Les accords entre le Luxembourg et les pays voisins sur le télétravail ne seront pas prolongés au-delà du 30 juin, indique le ministère des Finances.

par
Joseph Gaulier
Les frotnaliers qui se sont habitués au télétravail vont de nouveau être limités dans le nombre de jours ainsi prestés chaque année.

Les frotnaliers qui se sont habitués au télétravail vont de nouveau être limités dans le nombre de jours ainsi prestés chaque année.

Freepik

Le télétravail sans limite pour les frontaliers, c’est bientôt terminé ! Les accords fiscaux bilatéraux que le Luxembourg a conclus avec l’Allemagne, la Belgique et la France courent jusqu’au 30 juin, date à laquelle «ils prendront fin sur décision des autorités compétentes», a indiqué jeudi à L’essentiel le ministère des Finances. À partir du 1er juillet, les résidents étrangers qui dépassent les seuils légaux s’exposeront de nouveau à une double imposition et risquent de perdre des avantages sur la sécurité sociale.

Depuis le début de la pandémie, les limites fixées au télétravail des frontaliers avaient été gelées, dans le but de limiter les contacts. Désormais, les autorités des trois pays frontaliers estiment que la situation sanitaire ne justifie plus cette dérogation. Sa prolongation était pourtant demandée par certains, dans le contexte de flambée des prix des carburants.

En deux ans, le télétravail est entré dans le quotidien de nombreux salariés. Les seuils ont été récemment augmentés avec la Belgique et la France, avec désormais 34 jours de télétravail tolérés chaque année. Concernant les frontaliers allemands, «les autorités compétentes des deux pays entretiennent des échanges réguliers sur le sujet, afin de trouver des solutions adéquates». Le Luxembourg prône une ouverture, mais la limite reste pour l’instant de 19 jours par an.

Ton opinion

48 commentaires