Contre les violences – Les Luxembourgeoises donnent de la voix

Publié

Contre les violencesLes Luxembourgeoises donnent de la voix

LUXEMBOURG - À l'occasion de l'Orange Week contre les violences faites aux femmes et aux filles, nombreuses sont celles qui donnent de la voix. À commencer par la Grande-Duchesse.

«Les chiffres alarmants ne trompent pas: c'est une femme sur trois dans le monde qui a subi ou continue de subir des violences physiques ou sexuelles», se désole la Grande-Duchesse Maria-Theresa, dans une vidéo publiée mercredi.

«Ce combat me touche profondément, je continue de le mener chaque jour avec ardeur au Luxembourg, à travers notre fondation mais aussi à l'international», indique-t-elle en référence à son ASBL «Stand, Speak, Rise Up!» qui lutte contre les violences sexuelles dans les zones sensibles. Mais la Grande-Duchesse rappelle que le combat qu'elle mène à travers le monde «ne fait que renforcer mon engagement en faveur des femmes ici au Luxembourg».

«Nous sommes tous concernés»

Elle remercie les associations luxembourgeoises qui sont mobilisées: «Nous devons plus que jamais continuer à fédérer les initiatives qui permettent d'améliorer le statut des femmes dans tous les domaines», lance-t-elle, avant de conclure être «fière des Luxembourgeoises et des Luxembourgeois, de tous nos compatriotes qui se mobilisent si nombreux au quotidien par leurs mots et leurs actes dans ce combat. Sachez que je me tiens à vos côtés, car nous sommes tous concernés dans la lutte contre ce terrible fléau».

Nombreuses sont les femmes à exprimer ce mercredi leur volonté d'en finir avec les violences sexistes, à commencer par la ministre de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Taina Bofferding: «La violence domestique n’est pas une affaire privée: la lutte contre la violence domestique nous interpelle toutes et tous», a-t-elle indiqué dans un communiqué. Ses collègues du gouvernement, Corinne Cahen et Sam Tanson ont également montré leur solidarité.

Les hommes ont également montré leur soutien. Comme Marc Angel, eurodéputé.

(mc/L'essentiel)

Ton opinion